Le Corail de la Mer Rouge

 

Prestige Aout-Sept 2004, N° 135-136
 
 
13-APM
 

© Prestige / Simon Nadim

Des formes menues et de toute beauté sont créées par les coraux

115-BPM

© Prestige / Simon Nadim

Une ville en pleine ébullition. Des milliers d’habitants s’activant à leurs besognes, en perpétuel va-et-vient dans les rues sinueuses de la colonie. La nuit, la cité ne dort jamais. Voilà à quoi ressemble un récif corallien. Une véritable métropole sous-marine! Ses structures massives formées du calcaire déposé par des organismes vivants, les polypes coralliens, abritent plus de 25% de la faune marine. Plus de quatre mille espèces différentes de poissons, sept cents espèces de coraux et une infinité de plantes et animaux en font un des plus complexes écosystèmes de la planète.

116-APM

© Prestige / Simon Nadim

Un éden aquatique aux couleurs enchanteresses… Etant donné que la majeure partie des polypes coralliens possède un corps transparent et un squelette blanc, l’on se demande d’où viennent ces pigmentations? Grâce à la «zooxanthellae», cette algue mono-cellulaire qui est présente dans les polypes. Imaginez qu’il existe des millions de ces algues par centimètre carré…et ce sont les pigments de ces algues que l’on voit à travers le corps translucide des polypes.

118-A+PM

118-APM

© Prestige / Simon Nadim

Un récif corallien est un véritable univers, un monde à part.

500 Km3 de matières solides pour un seul atoll… soit 250 fois la masse de New York!

119-C.PM

119-CPM

Une véritable métropole aquatique…

Souvent confondu avec un rocher ou une plante, le corail est, en fait, une colonie vivante formée par une multitude d’invertébrés, les polypes coralliens, qui vivent et meurent, mangent et se reproduisent. La nuit venue, des milliards de tentacules se déploient à la recherche de nourriture. Crustacés, larves, plancton et même frai de poisson font partie du régime alimentaire de ces minuscules êtres vivants. Certains polypes s’alimentent aussi grâce aux «zooxanthellae» vivant dans leur squelette. Ces dernières fournissent de l’énergie à leurs hôtes par la photosynthèse, produisant ainsi du sucre en utilisant l’énergie solaire. Une vie en symbiose très bénéfique: les algues approvisionnent les polypes en oxygène et en nourriture, alors que ces derniers fournissent les algues en dioxyde de carbone et leur offrent une habitation sûre et protégée.

120-APM

Les récifs coralliens que l’on peut admirer aujourd’hui ont commencé leur développement il y a 50 millions d’années! Leur taille est souvent utilisée comme indicateur d’âge, mais cela peut induire en erreur. En effet, la vitesse de croissance varie selon les espèces de corail, la température de l’eau (optimale entre 21oet 29oCelsius), le niveau d’oxygène, la disponibilité de la nourriture, et la salinité de l’eau. Certaines espèces poussent de 20 centimètres par an alors que d’autres de seulement 2 à 25 millimètres.

121-APM

Les coraux sont de vrais ingénieurs, plus performants que l’homme.

122-APM

© Prestige / Simon Nadim

Non seulement sont-ils le refuge de la faune marine, mais ces récifs protègent aussi les côtes de nombreux pays. On leur doit les plages au sable blanc et fin ainsi que les lagons aux eaux bleu azur et limpides.

123-APM

Une merveille du monde qu’il faut sauvegarder et préserver à tout prix!

124-APM

Reportage et Photos: Simon Nadim