L’Univers fascinant de nos fonds marins

Prestige Août 2003, Nº 123

 

Surprenant, ce monde si proche, si riche et pourtant insoupçonné à tout juste 15 mètres de profondeur

Notre Méditerranée, celle qui caresse les rivages du Liban accueille une faune et une flore d’une incroyable richesse. Nous ne le réalisons pas mais pour peu que l’on s’adonne aux plaisirs de la plongée, c’est tout un monde qui se révèle à nous et que l’on devrait songer à protéger pour sauvegarder notre écosystème.

26

© Prestige

Un crustacé de la famille des pagures qui vivent souvent en association avec l’anémone de mer

 

Etranges espèces, aux multiples couleurs et aux silhouettes inattendues

29

© Prestige

La crevette (stenopus sinosus) apprécie les bonheurs de la vie à deux. Active la nuit, le jour, se tient dans des crevasses.

12

© Prestige

Corynactis viridis. Un solitaire. Sa coloration est extrêmement variable, violet, orange, jaune, vert, brun.

17

© Prestige

Pieuvre ou poulpe (octopus): atteint 1m de long et 2m de diamètre. La femelle pond de 100.000 à 500.000 œufs.

SOMM

© Prestige
De la famille des sars, amateurs des fonds rocheux.
 

Certains aiment vivre en communauté, d’autres sont des solitatires nés

27

© Prestige

 
Girelle. Très agile, toujours en mouvement, nage rapidement, sédentaire, la nuit elle s’enfonce dans le sable. Les femelles peuvent changer de sexe ultérieurement.

31
 

© Prestige

 
Hermodice carunculata.Corps formé de plus de 100 segments. Il agite ses soies de manière saccadée s’il est dérangé.
 
 
17NEW
 

© Prestige

 
Murène de Méditerranée, taille pouvant atteindre 1.5m, elle peut vivre jusqu’à une profondeur de 105m, les magnifiques motifs varient sur la peau des petits points aux grandes taches dorées.
 
 
16
 

© Prestige

Espèce crépusculaire ou nocturne, la murène chasse de nuit d’autres poissons. La murène ne mord que lorsqu’elle est harponnée ou acculée.

Murène brune, taille atteignant jusqu’à 1m, Elle peut vivre à une profondeur de 180m.

33

© Prestige

Mérou noir ou lekkous dans le langage du pays, une des plus grandes espèces côtières. Les grands individus ont une longévité peu commune, jusqu’à 50 ans. Le mérou dont la taille peut atteindre 1.50m, est de nature quelque peu solitaire, il marque son territoire sur les fonds rocheux, se délectant de crabe et de poissons.

Reportage & Photos Simon Nadim