Parc et Château de Thoiry

Prestige N 261, Avril 2015

Troisième site culturel et touristique de la Région île de France, un héritage et un patrimoine à conserver

gIRAFED

Le Château vu du côté du Jardin. © Arthus Boutin/ Parc et Château de Thoiry

A 50 km de Paris, dans le département des Yvelines, se trouvent le Château de Thoiry datant des XVIe et XVIIe siècles et son Parc zoologique. Construit en 1559 à la demande de Raoul Moreau, trésorier du roi Henri II, le château est une œuvre architecturale qui avait l’ambition de servir l’art de vivre d’une famille seigneuriale, mais aussi celle de satisfaire les passions ésotériques de son propriétaire. La demeure a été conçue par l’architecte Philibert de l’Orme et son maître maçon Olivier Ymbert. Dressé au sommet d’une colline, le château constitue le pivot d’un calendrier solaire dont l’horizon est le cadran. Ses dimensions extérieures sont fondées sur le chiffre 5 et celles de l’intérieur sur le chiffre 6. Le carré, symbole de la terre, et le double carré génèrent des rectangles et des cubes dynamiques. Prolongés par les perspectives des jardins, les axes de ses fenêtres sont les aiguilles qui marquent les moments privilégiés de la course du soleil dans le ciel. Au solstice d’été, l’astre du jour se lève dans l’axe central nord-est du château, et au solstice d’hiver, il se couche dans l’axe sud-ouest. Une transparence latérale des fenêtres correspond au lever et au coucher du soleil aux équinoxes de printemps et d’automne.

Transcendant les progressions arithmétiques, les progressions géométriques fondées sur le nombre d’or accordent l’architecture du château aux proportions de l’univers.

salon 2 salon vert 2 copie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Habité par la famille de La Panouse en ligne directe depuis 1609, le Château de Thoiry a été ouvert au public en 1965, par Paul de La Panouse alors âgé de 21 ans, afin de lui donner une fonction sociale et culturelle. Les visiteurs sont ainsi invités à parcourir librement les salons du rez-de-chaussée et à découvrir les objets d’art et les meubles anciens qui ont gardé leur fonction et leur mémoire au cours des siècles, à l’instar de l’exceptionnel clavecin d’Angélique de Marescot dans le Salon blanc. Fabriqué par Blanchet en 1733, c’est l’un des derniers clavecins au monde ayant conservé ses cordes et son mécanisme d’origine. Dans cette même pièce se trouve le piano-forte sur lequel Frédéric Chopin donnait à Paris des leçons de musique à Clémence de Marquet, seconde épouse d’un aïeul du Comte de La Panouse. Dans le Salon de la tapisserie, on peut admirer une merveille des Gobelins offerte par le roi Louis XVI, ainsi que trois autres tapisseries dans l’Escalier d’honneur, illustrant les amours des dieux grecs.

Haut lieu de l’Histoire de France et de l’Europe, le Château de Thoiry livre au public les secrets du passé.

Le Parc animalier de Thoiry

Au cœur d’un domaine de 400 ha, le Parc et Château de Thoiry propose aux visiteurs un Parc Animalier créé en 1967 par Paul de La Panouse, soutenu par ses parents Antoine et Solange, Comte et Comtesse de La Panouse. Peuplé de quelque 152 espèces, il est composé d’une Réserve Animalière de 60 hectares, que l’on parcourt en voiture, et d’une Promenade à Pied installée dans les 95 hectares des jardins. En 2009, Colomba et Edmond de La Panouse, 13e génération à résider au Château, reprennent les rênes de l’entreprise et du domaine familial en y insufflant une dimension supplémentaire. Sous leur impulsion, le Parc et Château de Thoiry devient également une véritable arche de Noé.

lionne sur tunnel copie

Lionne sur tunnel. © Arthus Boutin/ Parc et Château de Thoiry

Imaginée par Colomba de La Panouse-Turnbull et inaugurée en 2013, l’Arche des petites bêtes est une construction exceptionnelle et inédite, un projet unique et novateur en France. Immense vaisseau de bois et de chanvre de 500m2 partiellement immergé au cœur d’une zone humide européenne et coiffé d’un toit recouvert de végétaux, l’Arche présente des espèces mal connues, appartenant à la classe des amphibiens et au groupe des invertébrés, de façon attractive pour les visiteurs et dans des conditions de vie optimales pour elles. L’objectif? Montrer leur incroyable biodiversité et révéler leur importance écologique. L’Arche témoigne du respect de l’engagement du Parc et Château de Thoiry en matière de développement durable.

Renseignements: www.thoiry.net / 01 34 87 53 76.