Marco Tedeschi: Directeur régional pour Hublot

Venu au Liban pour annoncer un nouveau partenariat et un nouvel ambassadeur de Hublot, Prestige a rencontré Marco Tedeschi, le directeur régional de Hublot pour le Moyen-Orient et l’Afrique.

170

Marco Tedeschi, directeur régional de Hublot pour le Moyen-Orient et l’Afrique. © Prestige

Pouvez-vous nous dire quel est l’objet de votre visite au Liban? Hublot est au Liban pour annoncer son nouvel ambassadeur et également son nouveau partenaire, la société Tamer Frères.

Nouveau partenaire, nouvel ambassadeur, nouvelle boutique? Nous avons finalisé l’emplacement de la boutique, l’inauguration se fera dans quelques mois.

Qui est votre nouvel ambassadeur? Ragheb Alama. Nous partageons les mêmes valeurs, et notre collaboration a été scellée au travers d’une association caritative.

Et pourquoi avoir choisi Ragheb Alama? Parce qu’il partage les mêmes valeurs qu’Hublot. Avant d’être notre ambassadeur, il était notre client. Aussi parce qu’il est transgénérationnel, cela fait maintenant trente ans qu’il est actif dans le domaine de la musique et il est toujours un personnage de premier plan.

Pouvez-vous nous donner un aperçu de Hublot? La marque a été créée en 1980. Hublot a été le premier à associer une montre en or avec un bracelet en caoutchouc. C’est la fusion d’un matériau noble et d’un matériau high-tech qui est le caoutchouc. En 2005, la montre a été reprise par le président Jean-Claude Biver, qui a créé la Big Bang. Celle-ci est aujourd’hui le modèle iconique de Hublot. Durant ces dix dernières années, Hublot a connu le succès grâce à de prestigieux partenariats. Hublot est la montre officielle de Ferrari, le chronométreur officiel de la Coupe du monde, entre autres. Son succès repose sur trois axes: un produit fort, une communication marketing et de bons partenaires pour nous représenter à travers le monde. Aujourd’hui, ces trois axes sont présents au Liban, raison pour laquelle nous avons décidé de relancer la marque ici. Une marque forte au Liban aura un bon positionnement au Moyen-Orient, le Liban étant le trendsetter du Moyen-Orient.

Qu’est-ce qui distingue Hublot des autres marques, à part la fusion? Dans chacune de nos créations, nous visons à être premiers, différents, uniques. C’est ce qui nous caractérise.

Et vous parliez de coopération avec des ambassadeurs et des partenariats… Les partenariats nous permettent de nous lier à des associations ou des marques de grande notoriété. Ferrari, à titre d’exemple, est certainement l’icône de la voiture de luxe, sportive par excellence. En nous associant avec Ferrari, cela nous permet de faire un transfert de prestige. Sa notoriété nous  permet de montrer que nous partageons les mêmes valeurs.

La Big Bang, la montre iconique de Hublot, célèbre ses dix ans… La Big Bang, créée en 2005 par Jean-Claude Biver, est l’héritage de ce que Hublot a fait depuis 1980. L’ADN de Hublot se retrouve dans la Big Bang avec les 6 vis sur la lunette, la lunette oreille, ce que nous voyons des deux côtés, les embouts pour tenir le bracelet, des critères spécifiques à Hublot.

A votre avis qu’est-ce qui fait qu’une montre devient une icône? Beaucoup d’éléments, le design, en premier lieu. Pour devenir une icône il faut plaire. Ensuite il y a la stratégie de distribution. Quand la Big Bang est sortie, il fallait attendre plus de six mois pour en obtenir une.

Pourquoi avoir choisi de célébrer avec les marques des modèles aussi prestigieux, que feriez-vous alors pour les 20 ans? Hublot a créé en 2008 la One million dollar Big Bang, qui fait partie des plus grands projets réalisés les dix premières années. Nous avons voulu célébrer cela en prenant notre modèle le plus iconique, un modèle 100% manufacture qui est la Big Bang Unico, et en créant une version Haute Joaillerie. Nous avons décidé de faire dix pièces uniques pour les dix ans.

Untitled-1

 

© Hublot

Avez-vous des nouveautés à des prix plus abordables pour les dix ans? Nous n’avons pas fait de produit de célébration, mais nous avons créé plusieurs nouveautés, comme le Quantième Perpétuel, qui est une complication horlogère, une montre qui nous permet d’avoir l’indication de la date sans jamais devoir faire de correction. En d’autres termes, elle passe automatiquement du 30 au 1er ou du 28 au 1er. Nous avons créé aussi une montre alarme très spéciale, Alarme Repeater, qui sonne comme une répétition minutes. La qualité du son est totalement différente, mais le mécanisme est construit comme une répétition minutes qui est la complication horlogère la plus compliquée. Nous avons ensuite créé la première Big Bang Unico en magic gold, l’or 18ct de Hublot qui est inrayable parce qu’il est allié à la céramique.

Vous parliez d’un nouveau partenariat. Pourquoi avoir choisi Tamer Frères? La famille Tamer est dans le métier depuis plusieurs générations. Cela est très important pour nous de pouvoir travailler avec une famille très bien implantée au Liban et qui partage avec nous la même vision et l’amour de la marque.

Quelle est votre relation avec le temps? En tant qu’horlogers suisses, nous vivons avec le temps et nous essayons d’en profiter au maximum. Il y a quelques années, nous avons créé une complication horlogère intéressante, La clé du temps, qui est très poétique. Elle vous permet quand vous passez un bon moment en famille ou avec vos amis, de ralentir quatre fois le temps. La montre affichera une heure en quatre heures. Toutefois la vraie complication dans cette montre réside dans le fait de pouvoir garder l’heure en mémoire, qui est à 100% mécanique.

En quelle année? La première a été créée en 2012 et nous venons de lancer une version squelette à Bâle, dans le cadre des célébrations des dix ans.

Quelle était votre première montre? Une Swatch, que j’ai toujours. J’en ai eu ensuite beaucoup d’autres. Porter une montre a toujours été très important pour moi. .

Vous disiez que la montre était le premier accès au temps. Aujourd’hui la technologie rend l’accès au temps plus facile, que représente pour vous une montre? Aujourd’hui la montre est un statement, elle représente le reflet de la personnalité de celui qui la porte. Et surtout, la montre c’est une «Eternity in the Box», qui pourra être transmise à travers les générations. Dans deux cents ans, la montre Hublot ou n’importe quelle montre mécanique pourra toujours donner le temps.

Qu’est-ce que le luxe pour vous? Le luxe, c’est quelque chose qui est par définition superflu. Ce n’est pas un besoin, on peut vivre sans luxe. Propos recueillis par MARIA NADIM.