Nancy El Fakih: Inspiration et émotion

Prestige N 261, Avril 2015

Untitled-3

Nancy El Fakih. © Archives Nancy El Fakih

Pourquoi avez-vous choisi le fashion design? J’ai 20 ans et je suis étudiante en fashion design à l’AUST. Je suis une artiste autodidacte, en perpétuelle quête du savoir, car dans ce domaine, on ne se lasse pas d’apprendre tous les jours de notre vie. L’univers de la mode m’était tout à fait étranger au début. Ce n’était point un rêve d’enfance ni des modèles de robes et des motifs que je dessinais. Bien au contraire, mon entrée dans ce monde est le fruit d’inspirations visuelles, mais surtout d’une passion profonde pour les arts. J’adore faire des portraits que j’exécute sur commande. Cette discipline me donne une grande liberté d’expression ultime.

Qu’exprimez-vous à travers votre travail? Mon travail reflète ma personnalité. J’aime être moi-même et sincère envers moi-même, pour pouvoir donner des créations chargées d’émotion. La mode à ce stade de ma vie est une extension, un prolongement, une personnification à travers laquelle je traduis la beauté perçue. C’est une histoire que les gens ont du plaisir à sentir et à raconter. Mon objectif est d’entrer en communion avec le public à travers la création.

Untitled-1

© Archives Nancy El Fakih

D’où puisez-vous votre source d’inspiration? Tout m’inspire. Je m’exprime à travers la peinture, une belle forme. Mon style est romantique. Au cours d’une compétition à laquelle j’ai participé, il fallait garnir de vieux habits reçus comme donations. Mon inspiration était «Zen», ou la paix intérieure, la sensation de liberté et de bien-être. Imprégnée de cette ambiance, j’ai donné libre cours à mon intuition. Résultat? Une création qui a une âme, une personnalité libre. L’expression «Zen est la paix intérieure» en chinois figure sur l’encolure d’un vêtement.

Participez-vous à des expositions? Ces deux dernières années, j’ai participé à l’exposition Beirut Designer’s Week à Zaitunay Bay. J’ai également participé au défilé de mode organisé à l’AUST. A l’édition de 2014 de Beirut Designer’s Week, j’ai confectionné une «robe mémoire» pour attirer l’attention du public et prouver mon engagement envers lui. Les visiteurs ont écrit leurs impressions sur des stickers que j’ai collés de manière à former une robe en papier avec sa traîne.

Pour plus d’informations:

Blog personnel: https://itsnancyelfakih.wordpress.com

Instagram: @ItsNancyElFakih

Facebook: www.facebook.com/nancyfhillustrations

Twitter: @Nancy-elfh

E-mail: [email protected]