Vocabulaire de la Passion horlogère

Prestige Guide Montres, Juillet – Août 2015

Préparé par MARIA NADIM

Cartier squelette

Le mouvement de la montre Crash Squelette de Cartier. © Cartier

Automate: Machine généralement pourvue d’un mécanisme d’horlogerie, qui met en mouvement des personnages, des animaux…

Aventurine: Pierre artificielle composée de quartz mélangé à de la limaille de cuivre ou verre en fusion saupoudré de la même limaille.

Balancier: Organe qui, par ses oscillations, régularise le mouvement du rouage des montres ou des horloges. La quasi-totalité des montres modernes sont équipées de balancier circulaire et monométallique (laiton, maillechort, bronze au glucinum). Dans le temps, des balanciers d’une infinité de formes et de combinaisons métalliques étaient utilisés par les manufactures horlogères.

Cage: Dans les tourbillons, bâti mobile qui porte l’échappement et l’organe régulateur.

Calendrier perpétuel ou quantième perpétuel: Indication de la date. Les montres ou les pendules affichent une date plus ou moins complète: jour de la semaine, jour du mois, nom du mois. Un quantième est qualifié de perpétuel quand les indications sont automatiquement corrigées en fonction des mois longs et des mois courts, y compris le 29 février des années bissextiles.

Calibre: En horlogerie ce terme est utilisé vers 1715 pour désigner la disposition et les dimensions des différentes parties du mouvement, piliers, roues, barillet, etc… Le terme est ensuite employé pour désigner la forme d’un mouvement, des ponts, l’origine de la montre ou le nom de son constructeur.

Calibre 3200 de Vacheron Constantin

Le nouveau calibre 3200 de Vacheron Constantin. © Vacheron Constantin

Carat: • Unité de titre des alliages d’or. Un alliage de 1 carat contient, en or fin, 1/24 du poids de l’alliage. Un alliage de 12, de 18 carats, en contient respectivement, 12/24 et 18/24. L’or pur ou or fin vaut 24 carats. • Unité de poids pour les pierres précieuses qui vaut 0,205g. Cette unité est remplacée par carat métrique qui vaut 0,200g.

Carrure: Partie médiane de la boîte dans laquelle on place le mouvement et sur laquelle se positionnent le fond et la lunette. Les poussoirs et la couronne y sont implantés.

Chronographe: Montre permettant de matérialiser la durée d’une période de temps écoulé. Sur la base d’une montre avec les aiguilles des heures, des minutes et des secondes, on ajoute un mécanisme commandant une aiguille de chronographe placée au centre du cadran. En actionnant les poussoirs, l’aiguille du chronographe peut être mise en marche, arrêtée et remise à zéro. Cette aiguille de chronographe fait un tour en une minute et une deuxième aiguille, dite aiguille de compteur, totalise les nombres de tours, soit les minutes, généralement jusqu’à 30 minutes.

Chronographe à rattrapante: Chronographe à deux poussoirs et deux aiguilles trotteuses, la première est l’aiguille habituelle du chronographe, l’autre est la rattrapante. Il sert à chronométrer plusieurs phénomènes ayant le même début mais pas la même durée. Ainsi avec «son chronomètre à doubles secondes, dit d’observation» réalisé en 1820, lequel permet de mesurer des temps intermédiaires ou la durée de deux événements simultanés, Breguet est à l’origine du chronographe moderne.

Chronomètre: Montre ayant obtenu un bulletin officiel de marche. En Suisse, les bulletins officiels de marche sont délivrés seulement par les observatoires de Genève et de Neuchâtel, ainsi que par les bureaux suisses de contrôle officiel de la marche des montres. La montre est testée pendant deux semaines à des températures et dans des positions différentes.

Complication: Mécanisme ajouté au mouvement horaire d’une montre et dispensant d’autres informations que le simple écoulement du temps.

Coq: Pont de balancier qui porte la raquette (pièce en acier qui modifie la marche diurne de la montre, en allongeant ou en raccourcissant la longueur active du spiral) et le piton (pièce fixée généralement par une vis dans l’œil du coq; l’extrémité extérieure du spiral est fixée dans un trou du piton au moyen d’une groupille).

Corne: Pièces de formes variées qui épousent généralement la forme de la carrure et servent à attacher le bracelet.

Couronne: Bouton utilisé pour remonter le mouvement et ajuster l’heure.

Perpetual calendar pocket-watch by Jaeger-LeCoultre, 1934.

Montre de poche avec calendrier perpétuel de Jaeger-LeCoultre datant de 1934. © Jaeger-LeCoultre

Ebauche: Mouvement de montre incomplet.

Echappement: Mécanisme placé entre le rouage et l’organe régulateur de la plupart des instruments horaires. L’échappement a pour fonction d’entretenir les oscillations de l’organe régulateur, le balancier ou le pendule. Il règle la vitesse de rotation des roues et donc des aiguilles d’une pendule ou d’une montre.

Equation du temps: Notre planète accomplit autour du soleil une course irrégulièrement elliptique. Au cours de l’année, la durée des jours varie de 23 heures 44 minutes à 24 heures 14 minutes. C’est le temps solaire vrai. Notre calendrier actuel suppose une rotation parfaitement circulaire de la terre autour du soleil, et par là même des jours égaux d’une durée conventionnelle de 24 heures. C’est le temps solaire moyen, notre temps civil indiqué par nos montres. L’équation du temps est la différence entre ces temps. Le temps solaire vrai peut ainsi avoir jusqu’à 16 minutes de moins que le temps civil, c’est le cas le 3 novembre de chaque année, et jusqu’à 14 minutes de plus, le 12 février. Quatre jours par an, les deux temps ont une valeur égale. L’indication de cette variation constitue une complication baptisée «Equation du temps».

Etanchéité: Aptitude d’un instrument de mesure du temps à résister à la pénétration de l’eau, de l’humidité et de la poussière. L’étanchéité ne permet qu’une courte immersion dans l’eau. Les boîtes étanches ne peuvent subir une immersion totale prolongée que si elles sont spécifiquement adaptées à la plongée sous-marine.

Heure universelle: Dispositif permettant d’afficher l’heure des fuseaux horaires de plusieurs lieux sélectionnés.

Masse oscillante: Pièce mobile, le plus souvent en forme de demi-lune, dont le mouvement, résultant de l’attraction gravitationnelle, réarme le ressort-moteur du mécanisme. Elle constitue le cœur des mécanismes mécaniques à remontage automatique.

Montre automatique: Montre qui se remonte d’elle-même. Les mouvements du bras remontent le ressort moteur par l’intermédiaire d’une masse oscillante ou d’un volant tournant librement sur son axe.

Phases de lune: Complication permettant de montrer, le plus souvent sur un disque pivotant, les différentes phases de la lune: nouvelle lune, premier quartier, pleine lune, dernier quartier.

Platine: Dans les montres et les horloges, plaque qui soutient les ponts et les divers organes du mouvement. Le dessous de la platine reçoit le cadran, alors que le dessus supporte les ponts.

Plate In Production at Ulysse Nardin

Production d’une platine à la manufacture d’Ulysse Nardin. © Ulysse Nardin

Pont: Pièce métallique dans laquelle tourne généralement au moins un des pivots des mobiles de la montre. Le pont est fixé sur la platine par les pieds. La base du pont appuie sur la platine. Les ponts sont généralement désignés d’après les mobiles auxquels ils servent de palier ou de support.

Poussoir: Bouton que l’on pousse pour actionner un mécanisme. Les poussoirs du chronographe, des réveils, etc.

Quartz: Quartz taillé suivant des formes étudiées et muni d’électrodes. Le quartz vibre lorsqu’il est placé dans un circuit électrique oscillant. Certaines conditions étant remplies, il impose sa fréquence propre de vibration au circuit. Cette propriété est utilisée dans les horloges.

Répétition à minutes: Montre qui sonne les heures, les quarts et les minutes lorsqu’on actionne un poussoir ou un verrou.

Marteau de sonnerie - gong hammers de la Zeitwerk Répétition

Marteau de sonnerie de la Zeitwerk Répétition à minutes de A. Lange & Söhne. © A. Lange & Söhne

Réserve de marche: Durée de fonctionnement d’une montre sur ses propres réserves d’énergie.

Retour en vol ou Flyback: La fonction «retour en vol» permet la remise à zéro de l’aiguille du chronographe par une simple pression sur le poussoir inférieur. L’aiguille du chronographe repart alors immédiatement de zéro pour un nouveau comptage. Sans la fonction «retour en vol» trois manipulations seraient nécessaires à cette opération.

Rotor: Masse oscillante effectuant une rotation complète de 360o.

Roue: Organe circulaire tournant autour d’un axe et dont la fonction est de transmettre la force ou le mouvement.

Spiral: Petit ressort enroulé en spirale, attaché par ses extrémités au balancier et au coq. Le spiral forme avec le balancier l’organe régulateur de la montre; de sa qualité dépend en partie la précision de la marche de la montre.

Squelette ou montre-squelette: Montre dont la boîte et diverses parties du mouvement sont faites en matière transparente, laissant voir les organes de la montre.

Tourbillon: Brevet d’invention déposé par Abraham-Louis Breguet le 26 juin 1801. Indissociable du nom de son inventeur,  le régulateur à tourbillon est un système destiné à compenser les erreurs et fluctuations de fonctionnement dues aux inévitables changements de positions des montres. L’invention consiste à monter l’ensemble de l’échappement sur une plate-forme (ou cage) mobile qui effectue une révolution sur elle-même en un temps donné, souvent en une, quatre ou six minutes. Elle annule en tournant les écarts de marche dans les positions verticales. Ce mécanisme délicat et compliqué compte parmi les combinaisons mécaniques les plus ingénieuses des horlogers.