Le Téléphone Portable

Prestige N° 275, Juin 2016

Les effets de la radiation sur votre santé

Le téléphone mobile est déjà ancré dans notre quotidien. Le nombre d’abonnés aux réseaux est estimé aujourd’hui à environ 7 milliards dans le monde. Un grand nombre se retrouve avec deux ou même trois téléphones portables. Compte tenu du nombre toujours croissant d’utilisateurs, les chercheurs se sont penchés sur les problèmes que peut causer cette technologie sur le plan de la santé publique.

 

Untitled-1

 

Comment fonctionne le téléphone mobile?

La communication mobile s’effectue par transmission d’ondes radio grâce à un réseau d’antennes fixes, les stations de base. Les téléphones portables sont des transmetteurs de radiofréquence de faible énergie transmise uniquement lorsque l’appareil est allumé. Cette énergie ou l’exposition aux radiofréquences de l’utilisateur, décroît avec la distance. Utiliser le téléphone dans des conditions de bonne réception permet de limiter l’exposition du moment que le téléphone peut transmettre en utilisant moins d’énergie. L’efficacité des dispositifs commerciaux qui prétendent réduire l’exposition aux radiofréquences n’a pas encore été démontrée. Cela dit, comme les signaux de radiofréquences peuvent interférer avec certains appareils électro-médicaux et les systèmes de navigation, les téléphones portables sont souvent interdits dans les hôpitaux et à bord des avions.

 

Indice de radiofréquence

DAS, C’est le Débit d’Absorption Spécifique, ou l’indice qui mesure, en watts par kilogramme de tissu, le niveau de radiofréquence émis par un téléphone portable sur son usager lorsqu’il fonctionne à pleine puissance. S’assurer, en achetant son mobile, que le DAS est faible, c’est-à-dire inférieur à 1W/kg. Plus le DAS du mobile est fort, plus on est exposé aux ondes lorsqu’il fonctionne.

 

Dans de mauvaises conditions de réception, la quantité d’ondes émises pour se connecter est double, il vaut mieux à ce moment-là privilégier les SMS, car l’indice DAS peut être beaucoup plus supérieur que la normale.

 

L’énergie et le cerveau

De nombreuses études ont été menées depuis la création du smartphone pour déterminer si les téléphones portables représenteraient un risque potentiel pour la santé. A court terme, le principal mécanisme d’interaction entre l’énergie des radiofréquences et le corps humain est l’échauffement des tissus. Aux fréquences utilisées par les téléphones mobiles, la majeure partie de l’énergie est absorbée par la peau et les autres tissus superficiels, ce qui se traduit par une faible augmentation de la température dans le cerveau ou dans tout autre organe du corps.

 

Restons vigilants

D’autres recherches se sont penchées sur les effets des champs de radiofréquences sur l’activité électrique du cerveau, sur le sommeil, les fonctions cognitives, le rythme cardiaque et la pression artérielle sur des cobayes volontaires. Elles ont dévoilé un lien entre les tumeurs cérébrales et l’utilisation du portable. En fait le débat sur les possibles dangers de l’utilisation des portables existe depuis des années, et pourtant d’innombrables rapports scientifiques conseillent la prudence car les conséquences de ces ondes sur le cerveau, sur l’ADN et le développement des pathologies nerveuses pourraient être en cause. Il a fallu des décennies pour reconnaître que le cancer des poumons pourrait être dû au tabac, et que les fibres d’amiante seraient en rapport avec le mésothéliome, alors restons vigilants. Que de rapports sur la téléphonie portable et les antennes relais se succèdent sans toutefois mettre fin à la controverse.

 

Même si votre portable est En veille ou en charge, Il émet des ondes.

 

Il faut savoir que les ondes sont partout autour de nous, nous ignorons pourtant leur risque et nous utilisons en permanence nos portables à proximité du cerveau. Restons prudents, disent les spécialistes qui, avec le développement rapide des portables, ont été contraints d’approfondir leurs recherches concernant les effets causés par les appareils téléphoniques sur la santé de l’homme, provoquant cancer, céphalées et autres affections. Le risque d’un certain type de cancer du cerveau particulièrement agressif, le gliome, serait accru chez les utilisateurs intensifs de mobiles. Un argument important pour garder nos distances.

 

Qu’en est-il des chips antiradiation?

Il existe aujourd’hui sur le marché bon nombre de gadgets et objets tels des couvertures pour le portable ou aussi des chips que l’on colle sur le dos du mobile, et que l’on peut se procurer via internet afin de se protéger contre les rayonnements électromagnétiques. Il vaut mieux les utiliser même si les avis sur ces nouvelles pratiques sont encore controversés.

Une personne tenant son portable collé à l’oreille est beaucoup plus exposée aux champs électromagnétiques qu’une autre utilisant son portable pour envoyer un SMS ou se connecter à l’Internet.

Les ordinateurs portables, les appareils à piles, les lampes fluorescentes et halogènes, les lignes à haute et très haute tension, les réfrigérateurs,  sont aussi responsables des rayonnements électromagnétiques.

 

Le risque des portables sur l’environnement

Le téléphone mobile provoque un grand problème concernant l’environnement à cause des matières lourdes qui le composent. Les pays développés utilisent des systèmes spécifiques pour ramasser les batteries usées en vue de les recycler. Ces méthodes sont absentes dans les régions moins avancées, les batteries sont rejetées dans la nature posant un grave problème environnemental. D’un autre côté, les émissions de CO2 causées par la production des 7 milliards de portables en circulation constante à travers la planète sont estimées à 40 millions de tonnes!

 

Comment se protéger?

Pour éviter les problèmes qui seraient dus à l’utilisation intensive du mobile, comme maux de tête, picotements de la peau, clignements oculaires, perte de mémoire, troubles auditifs, bourdonnements d’oreilles, il serait bon de prendre en considération quelques précautions pour une utilisation profitable de votre téléphone cellulaire.

 

  • Ne dormez jamais avec votre portable allumé, il vaut mieux l’éteindre.
  • Gardez toujours le portable à plus d’un mètre du corps, notamment de la tête, des hanches, des parties génitales. Les porteurs d’implants cardiaques ou métalliques devraient garder une distance de 20cm avec leur mobile.
  • Evitez de téléphoner dans les lieux clos ou en voiture, les ondes emprisonnées dans un endroit «métallique» sont nocives pour la santé.
  • Ne téléphonez pas dans des lieux bondés de monde, l’exposition aux radiations est aussi passive.
  • Equipez-vous d’oreillettes avec filou de bluetooth pendant les conversations, sinon retirez vos boucles d’oreilles, vos lunettes ou tout objet en métal qui se trouverait près de la tête. Les cellules du cerveau recevraient alors beaucoup plus d’ondes.
  • Prenez des pauses d’au moins une heure entre chaque appel, et évitez les longues conversations.
  • Protégez les jeunes et adolescents, ils sont plus vulnérables aux rayonnements des portables.
  • Eloignez le téléphone du ventre d’une femme enceinte afin de ne pas exposer l’embryon aux radiations.