Cracovie, Capitale royale de la Pologne

Prestige Nº 276-277, Juillet-Août 2016

Ville de Nicolas Copernic et du pape Saint Jean-Paul II

Reportage par Pr Bassam Lahoud

 

Ancienne capitale et deuxième ville de Pologne, Cracovie revêt un cachet tout particulier. Ses 40 parcs entourent un fabuleux patrimoine architectural bien conservé dédié aux milliers de touristes qui revivent le faste des siècles écoulés. Cracovie, connue pour ses églises, elle en compte plus de 120, reste le centre culturel et scientifique de la Pologne. C’est surtout la patrie d’un archevêque de la ville élu pape, puis canonisé. Il a pour nom Saint Jean-Paul II.

 

L1300462

Le château Wawel vu du jardin où se trouvent les vestiges des anciennes églises.

 

La Cathédrale du Wawel

Elle est considérée comme la principale église de l’archidiocèse de Cracovie et le sanctuaire national où des rois, des reines, des héros nationaux de la Pologne ont été couronnés ou enterrés. Le site se trouve sur la colline du Wawel qui domine le fleuve la Vistule en contrebas. C’est tout un complexe architectural construit au fil des siècles au sommet d’une colline de calcaire à Cracovie, à 228m au-dessus du niveau de la mer. C’est là où se trouvent le château royal, des musées, des édifices administratifs… Pendant des siècles, le Wawel était le centre du pouvoir ecclésiastique et monarchique de la Pologne, du XIe au XVIe siècle, avec Cracovie comme capitale. Le tourisme y est un secteur d’activités important dans cette deuxième ville la plus visitée après la capitale.

 

L1300411

Intérieur de la cathédrale «Porta Misericordiae» au château Wawel.

 

 

Helena Kowalska, ou Sainte Faustine

Vénérée des Polonais, sœur Marie Faustine sent, à 15 ans, que Dieu l’appelle à devenir religieuse. Dans son journal elle raconte qu’elle a vu dans le purgatoire Jésus et Marie et précise les demandes que le Christ lui a transmises. Béatifiée puis canonisée en 2000 par le pape Jean-Paul II, elle est célébrée le 5 octobre.

 

L1290913C

 

 

Un imposant bouclier, la Barbacane

Une impressionnante forteresse protégeait à l’époque l’entrée de la ville de Cracovie. La Barbacane, d’architecture gothique, édifiée à la fin du XVe siècle en raison du danger des invasions turques, est jusqu’à ce jour parfaitement conservée. L’ouvrage est construit en briques à l’exception des consoles soutenant les galeries et les tourelles, bâties en pierre. La galerie est dotée d’ouvertures dans le plancher par lesquelles on pouvait arroser les attaquants d’eau bouillante ou de goudron. Le site fait aujourd’hui partie du Musée des princes Czartoryski.

 

L1300512

La demeure où a habité Jean-Paul II durant sa jeunesse.

IMG_8199

Une des portes de l’ancienne Cracovie dont la rue mène vers la Place du Marché.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Basilique Sainte-Marie

Dédiée à l’Assomption de la Sainte Vierge, l’église est un mélange d’architecture gothique et de style Renaissance. Elle se dresse sur la Place du Marché. Construite au XIVe siècle de briques à la main, c’était l’église principale de Cracovie pendant des siècles.

 

L1300667

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tour de l’hôtel de Ville

Haute de 70m, on y a accès par un escalier qui mène au mécanisme de l’horloge. De là, le visiteur admire la superbe vue sur la ville.

 

L1290837

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eglise Sts-Pierre et Paul

De style baroque, du XVIIe siècle, l’église appartient au collège jésuite. A l’entrée, les statues des douze apôtres.

 

L1300519

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Collegium Novum ou le Nouveau Collège de l’Université Jagelonne de Cracovie

Il contient des salles de conférence, un immense hall, la Salle Aula, restaurée en 1990. Plafond Renaissance. Le Collège fut inauguré en 1887 pour la commémoration des 500 ans de la fondation de l’Université Jagelonne.

 

L1300576

 

La fascinante mine de sel de Wieliczka

C’est un monde souterrain spectaculaire sculpté dans le sel. Exploitée depuis le Moyen Age jusqu’à ce jour, la mine de sel de Wieliczka dans la banlieue de Cracovie est la plus ancienne d’Europe. Les ouvriers à l’époque ont créé des entrailles dans la mine à une profondeur de 327m, ils ont même sculpté une chapelle dédiée à St Antoine à 64m de profondeur ainsi que des figurines, des statues. Le visiteur y arrive par d’étroits escaliers à éclairage tamisé, et parcourt les galeries sur des pavés de sel taillé. On y a prévu même un bar et un restaurant.

 

L1300179L1300171