Wilhelm Schmid

Prestige Guide Montres, Juillet-Août 2016

Propos recueillis par Maria Nadim

Prestige a rencontré Wilhelm Schmid, directeur général de A. Lange & Söhne durant sa visite à Beyrouth, à l’occasion de l’ouverture de leur boutique. Il a évoqué leurs montres, les nouveautés A. Lange & Söhne ainsi que la manière allemande de faire les choses, la marque ayant été fondée en Saxonie. Il nous a aussi dévoilé ce qui rend les montres A. Lange & Söhne si uniques.

 

Untitled-11

Wilhelm Schmid, P.D.G. de A. Lange & Söhne. © A. Lange & Söhne.

 

Vous êtes au Liban pour l’ouverture de la nouvelle boutique. Pourquoi est-ce important d’avoir une boutique actuellement au Liban? Ça fait un certain temps que nous travaillons avec notre partenaire Cadrans au Liban. Nous avons vu le marché se développer et décidé que c’est le moment d’ouvrir une boutique. C’est le résultat de deux ans de négociations. Sur le long terme, je pense que c’est un bon investissement.

Quelle est l’importance du marché libanais? Il y a de grands collectionneurs de montres au Liban, ce qui est très important pour nous.

Quels sont les avantages d’avoir une boutique, comparés à la présence dans une boutique multimarques? Le personnel qui travaille dans une boutique mono marque est mieux formé, du fait qu’ils travaillent sur une seule marque. Si vous êtes responsable de trois, quatre, cinq marques avec toutes les nouveautés, les différents mouvements, il est difficile de trouver des gens formés pour répondre à tout ce qui est requis par les clients.

A Paris par exemple, vous avez la boutique et vous êtes également présents dans des boutiques multimarques. C’est complémentaire, beaucoup de clients viennent à la boutique car il y a une plus grande variété de produits, vous pouvez y voir les nouveautés, prendre un café, vous vous adressez à des gens qui connaissent la marque mieux que les gens dans un environnement multimarques, ils peuvent être complémentaires si vous avez votre production sous contrôle et si vous contrôlez vos points de vente.

Quelle expérience le client peut-il avoir dans une boutique A. Lange & Söhne? Qu’est ce qui la différencie des autres boutiques? D’abord, vous aurez accès à des produits qu’on ne peut pas trouver ailleurs. Vous trouverez des gens qui ont le temps et la patience, la passion d’expliquer les aspects techniques de nos montres, c’est ce sentiment de chaleur humaine qui invite à parler à des gens de compétence.

 

 

ALS_139_035_D_a6

Grand Lange 1 Moon Phase Lumen. Photo: A. Lange & Sohne

ALS_740_036_D_a6

Datograph Perpetual Tourbillon. Photo: A. Lange & Sohne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Y-aura-t-il des pièces exclusives pour boutiques? Nous avons trois ou quatre produits exclusivement disponibles dans les boutiques.

A. Lange & Söhne c’est de la mécanique. Les maîtres mécaniques est le thème cette année. Qu’est-ce-qui est différent des années précédentes? Tous les ans nous choisissons un thème, ce qui nous aide à avoir un fil conducteur tout au long de l’année. Si nous faisons des événements, si nous organisons des expositions ou une décoration, nous devons avoir un point d’appui. L’année passée était le bicentenaire de notre fondateur, c’était le thème conducteur. Cette année, nous avons décidé pour le thème des maîtres mécaniques et les produits que nous avons lancés, en tant que nouveautés, sont des maîtres mécaniques comme le Datograph Perpetual Tourbillon, Richard Lange Jumping Second, Saxonia Moonphase et Grand Lange 1 Moonphase Lumen. Je pense que nous avions plus de mouvements que tous les autres horlogers réunis, sur une ligne de produits très sophistiqués, les maîtres mécaniques. Si vous avez été au SIHH, vous vous rappellerez de cet espace où nous avons présenté de grandes pièces pour exposer comment les petites pièces sont en détail.

La pièce principale était le Datograph Perpetual Tourbillon, pouvez-vous nous en parler, qu’est-ce qui le rend si spécial? Le problème avec la plupart des calendriers perpétuels est au sujet de leur lisibilité. Ils contiennent tellement d’informations, à la fin vous perdez la piste sur les principales informations. Dans notre modèle, vous pouvez lire la date facilement, tout va sauter à minuit instantanément, la petite indication de réserve de marche apparaît, aussi le flybackchrono, ils sont très peu les modèles de montres qui expliquent la marque mieux que celui-ci, il semble complexe, mais il a aussi une sorte de conception discrète. Ce n’est pas opulent. Ce qui fait la différence est la face arrière de cette montre, qui est tout à fait somptueuse, la décoration est constituée d’un paysage avec un grand tourbillon tournant autour, toutes ces pièces font partie du mouvement Datograph, vous ne pouvez pas voir le calendrier perpétuel parce que tout est sur le côté du cadran. Bien sûr, il est livré avec des caractéristiques typiques qui permettent d’ajuster le temps correctement et le trait typique pour le Datograph, est que le calendrier perpétuel est facilement réglable, si je tire la couronne, le bouton-poussoir sera activé, et chaque pression changerait toutes les indications, de sorte si elle est seulement pour sept ou deux semaines, vous ne devez pas faire les tracas de la vérification de la phase de lune, c’est très facile vous tirez la couronne vous poussez plusieurs fois tous les jours et il change rapidement.

 

 

ALS_211_033_D01_a6

Saxonia Thin. Photo: A. Lange & Sohne

ALS_252_025_D01_a6

Richard Lange Jumping Second. Photo: A. Lange & Sohne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous venez d’un milieu mécanique, les voitures et BMW, nous avons tendance à toujours comparer les montres et les voitures. Voyant les deux côtés, ce travail de comparaison est-il valable dans la vie réelle? Non, ce n’est pas valable, il y a des différences: tout d’abord, la voiture est un consommable, nos montres ne le sont pas. La deuxième chose, les voitures sont des produits industriels, nos produits sont à l’opposé, vous ne pouvez pas construire une pièce et dire si c’était une voiture, ce serait cette marque, ça ne fonctionne pas pour nous ainsi, je ne sais pas quelle marque à mettre dans cette catégorie, car elles sont tous différentes de ce que nous faisons, les voitures de sport sont très ostentatoires, vous trouverez une voiture avec un design sobre et une technique très sophistiquée, j’aurai du mal à trouver la paire qui nous correspond.

Considérez-vous le temps comme un ami ou un ennemi? Je pense qu’il peut être un peu les deux, si vous vous précipitez à l’aéroport et vous êtes en retard, le temps devient rapidement votre ennemi, et si vous vous amusez avec des amis durant un bon moment, alors le temps est votre ami.

Quel serait votre moment parfait? Je pense que tous les êtres humains ont tendance à lutter pour ce qu’ils ne possèdent pas. A partir du moment où ils l’ont, ils chercheront quelque chose de différent, donc pour moi un moment parfait est, par exemple, je serai de retour demain soir, je dîne avec ma famille, c’est pour moi est un moment parfait. Si je devais avoir ceci tous les jours, ce ne serait plus un moment spécial.

La Fondation Horlogerie a ouvert il y a deux jours pour former la nouvelle génération d’horlogers. A. Lange & Söhne fait-il partie de cette fondation? Non, nous avons notre propre école d’horlogerie à Glasshütte. Nous dirigeons notre école depuis si longtemps. Nous utilisons nos centres de formation allemands pour nos partenaires de vente au détail, il y a certaines choses que nous évaluons pour le moment afin de les combiner dans nos programmes de formation avec nos partenaires de vente au détail.