Charm el Cheikh

Prestige Nº 283, Fév. Mars.Av. Mai 2017

 

Sous le charme de Charm

A une heure et demie de vol de Beyrouth et à une heure aussi du Caire, loin des bouchons interminables et du vacarme infernal des capitales, Charm el Cheikh est un havre de paix, de douceur et de quiétude. Son charme est unique, sans artifices, naturel. Située à l’extrémité sud de la péninsule du Sinaï, entre le désert et les eaux coralliennes de la mer Rouge, Charm exerce un attrait particulier, irrésistible. Ce littoral côtier de quelque 35km, au climat doux et ensoleillé en pleine saison hivernale, a sa petite histoire à raconter. Profondément affectée le 31 octobre 2015 par le crash de l’avion russe écrasé sur son sol lors de son décollage, Charm panse lentement sa plaie et peine à retrouver son plein essor. Plongée au cœur d’une région paradisiaque où soleil, plage, mer et divertissements forment un merveilleux cocktail salvateur.

 

 

L’hôtel Hyatt Regency à Charm el Cheikh, immensité et beauté d’une nature verdoyante, fleurie et bordée de palmiers donnant sur la grande bleue.

 

 

Petite Histoire

Péninsule triangulaire à l’extrémité nord-orientale du territoire égyptien, le Sinaï, limité au nord par la Méditerranée, à l’Est par Israël et Gaza, au Sud-Ouest par le golfe de Suez et au Sud-Est par le golfe d’Aqaba, comprend deux gouvernorats: le Sinaï-Sud dont relève Charm el Cheikh, avec son chef-lieu Tor, et le Sinaï-Nord dont le chef-lieu est Arich. Ancien village de pêcheurs bédouins à l’origine, situé entre le désert de la péninsule du Sinaï et la mer Rouge, Charm el Cheikh est un littoral côtier aux eaux limpides, constitué d’une succession de criques aux rives plus ou moins bétonnées d’hôtels. En juin 1967, le président Gamal Abdel Nasser occupe la région, bloque le détroit de Tiran et coupe l’accès de la mer Rouge aux bateaux de la flotte maritime israélienne. Israël intervient. La guerre des Six Jours éclate et le Sinaï est occupé. Avril 1982, la péninsule du Sinaï est restituée à l’Egypte, suite à la guerre d’Octobre 1973 et aux accords de paix de Camp David conclus en 1979 avec le président Anouar Sadate. Une base de la Force multinationale et d’observateurs est créée au Sinaï, avec l’implantation d’une force de paix internationale stationnée à Charm. Après l’assassinat de Sadate en 1981, le président Hosni Moubarak accède au pouvoir et confère à Charm el Cheikh un rayonnement particulier et une sécurité exemplaire, attirant plus de quinze millions de touristes annuellement vers la région, jusqu’à la révolution de janvier 2011. Celle-ci a mis fin au régime de Moubarak et porté un coup dur à Charm, aggravé davantage, en novembre 2015, par le crash de l’avion soviétique au-dessus du Sinaï, faisant 224 morts parmi les Russes, fervents adeptes de la région. Profonde, la plaie est restée béante. Nourris d’espoirs de retrouver un tant soit peu la prospérité d’antan, les habitants, qui vivent essentiellement des revenus du tourisme, manifestent ouvertement leur mécontentement et tentent lentement de remonter la pente. D’une simple localité vierge, Charm est aujourd’hui une ville à part entière, parsemée d’une multitude d’hôtels, de centres d’achat, de boutiques et de souks, à l’instar de ceux de la capitale Le Caire.

Charm el Cheikh, la Baie du Cheikh

Avec ses 73.000 habitants, Charm el Cheikh qui signifie littéralement la Baie du Cheikh, située au croisement de la mer Rouge et du golfe d’Aqaba, est un important port civil et de commerce, à la pointe sud du désert du Sinaï. Dotée de plages paradisiaques, d’une mer claire et calme, d’un climat sec et doux, sa principale activité économique est bien entendu le tourisme. Lieu propice à la pratique de la plongée, Charm est devenue, depuis 1985, une destination privilégiée des plongeurs et des amateurs de plongée sous-marine.

Les grands sites de Charm

Les princiaux sites sont: Charm el Maya, la Hadaba, Naama Bay, Shark’s Bay et Nabq.

 

 

Naama Bay regorge de vie, le jour et la nuit.

 

 

Naama Bay

Centre névralgique de la ville, à 10km de l’aéroport au nord de Charm, ce quartier touristique piétonnier né dans les années 80, donne sur une plage de sable bien soignée. Pour nager, les vacanciers doivent emprunter une passerelle longue de 400m. Sur la promenade qui longe la plage et où il fait bon flâner, on retrouve une multitude de restaurants, bars, terrasses, hôtels, échoppes… En 1968, les Israéliens avaient fait de Naama Bay un centre touristique accueillant les premiers hôtels de la ville longés par une longue promenade alignée de palmiers, pour permettre aux touristes de se balader tranquillement. Aujourd’hui, les hôtels qui ont poussé comme des champignons, les centres commerciaux, les étals de souvenirs, les souks, les boutiques, les marchés, un mélange de chichas et d’épices au milieu de la baie de Naama, ont envahi le quartier.

Charm el Maya

C’est le Old, le Vieux Charm, au sud, avec sa grande plage publique parsemée de restaurants typiques, de terrasses, de magasins et bazars de souvenirs disséminés dans le Vieux Marché, à 20km de l’aéroport. Entouré par la partie la plus ancienne de la ville, ce quartier comprend le port, qui est contrôlé par la Force multinationale et des observateurs. Dans ce vieux souk, l’atmosphère égyptienne d’antan y est reine. On y retrouve tous les produits traditionnels égyptiens: des épices aux habits, aux mille et un articles typiques du pays. Les tapis de laine tissés à la main, toutes dimensions confondues, se distinguent à Charm par leurs dessins et leurs coloris. Seuls les petits objets en argent massif qui abondent sur le marché de Khan el Khalili au Caire, sont ici rares.

Shark’s Bay et Nabq

Longeant la côte à proximité de l’aéroport, la Baie des Requins et celle de Nabq constituent d’autres quartiers de la ville qui valent également le détour. A Shark’s Bay, de nombreuses enseignes s’illustrent et côtoient le Sunrise Grand Select Arabian Beach Resort, imposant édifice à niveaux, vaste et spacieux, qui était quasiment assailli par les touristes à l’heure des fêtes.

La Hadaba

C’est le quartier résidentiel de la ville, au nord de Charm el Maya, trônant sur les hauteurs, d’où son nom. Des criques, des hôtels de luxe, des maisons bourgeoises animent cette région, et un phare domine la pointe de Ras Oum el Sid.

 

 

 

 

«Charm el Cheikh la perle du tourisme égyptien.»

 

Café Old Egypt

La balade à Old Charm ne saurait être une sans une pause dans ce  grand café à niveaux, baptisé «Old Egypt». Situé sur un monticule tapissé de décors khédiviaux et d’escaliers menant jusqu’au sommet, il raconte la vie égyptienne en spectacles folkloriques, incluant le traditionnel show époustouflant de la «tannoura». Sa clientèle de tous âges et toutes nationalités peut tout à loisir, siroter un thé ou un café, ou déguster un menu à la carte.

 

 

 

 

Genena City

Cet immense centre de shopping à Naama Bay englobe une aire pharaonique, une autre classique et une troisième moderne. On y retrouve de tout, et la balade, commencée le matin, risque de se prolonger jusqu’à une heure tardive de la nuit.

Des hôtels plein la vue

Charm regorge de 320 hôtels et resorts de différentes enseignes, construits de part et d’autre de l’aéroport ouvert en 1976. Tout le long des routes entièrement illuminées à l’énergie solaire, ils scintillent de mille feux. Très prisée pour ses sites de plongée exceptionnels, Charm vivait avant octobre 2015 au rythme des vacanciers russes, polonais, allemands et britanniques. Cette saison, les établissements étaient occupés majoritairement par plus de 8.000 Libanais venus se prélasser au bord de la plage, mais aussi par des Ukrainiens qui ont remplacé les Russes et envahi les pontons des débarcadères pour s’adonner aux plaisirs de la plongée sous-marine, et quoique en taux minime, par des Allemands et des Britanniques. Au Hyatt Regency, par exemple, on se croirait à Beyrouth tant l’affluence libanaise était grande. A Nabq, à 15km de l’aéroport, au milieu d’une plage de sable au beau récif corallien et d’une vaste baie offrant des vues sur l’île de Tiran et le Mont Sinaï, se dresse le Rixos, un hôtel qui attire à lui seul, notamment pendant les fêtes, toutes les vedettes de la chanson arabe, tels la superstar Ragheb Alama et Assi Hallani.

Casinos

Casino Royale à Naama Bay, Sinaï Grand Casino… les casinos sont présents à Charm el Cheikh et offrent des loisirs à gogo aux amateurs de jeux.

 

 

Décors pharaoniques dans les salles de jeux

 

 

Place de la Paix

A mi-chemin entre l’aéroport et la ville, une stèle attire l’attention. C’est le monument de la Paix érigé sur la place qui porte désormais son nom, Peace Road, à l’occasion du Forum économique mondial organisé en grande pompe à Charm el Cheikh en mars 2015, sous la houlette du président Abdel Fattah Sissi.

L’île de Tiran

Plus grande que sa voisine Sanafir, Tiran, une île de 80km2, est un trait d’union entre la péninsule du Sinaï et la péninsule Arabique. Située à l’entrée du détroit de Tiran, elle sépare la mer Rouge du golfe d’Aqaba, et fait partie du fabuleux Parc national de Ras Mohamed remarquable par son abondante vie et ses merveilles sous-marines, visibles dans les profonds et magnifiques récifs coralliens. Ses rivages attirent de nombreux amateurs de plongée sous-marine. Depuis le 11 avril 2016, un accord sur la délimitation des frontières maritimes a été conclu entre l’Egypte et l’Arabie saoudite, et un pont sera construit, reliant Charm el Cheikh à l’Arabie saoudite.

Soho Square

Jouxtant le fameux hôtel Savoy, Soho Square figure sur la liste des lieux incontournables à visiter à Charm. Renommé pour ses enseignes de luxe, ses cafés-trottoirs, ses boutiques de grand luxe, son duty-free shop bien achalandé, ses night-clubs, Soho Square ne dort jamais et vaut certainement bien le détour.

 

 

Palmiers-dattiers, fontaines et jardins verts et en fleurs accueillent les touristes à l’entrée des hôtels

 

 

Activités à Charm

  • Entre les plaisirs d’un Safari ou d’un Buggy sur le sable du désert ou encore d’un Dolphin show accompagné d’une natation facultative en compagnie des dauphins dans l’eau, à Charm, le touriste ne restera jamais sur sa faim.
  • Des excursions mémorables sont organisées en bateau en direction de la zone classée et protégée de Ras Mohamed, l’une des plus belles réserves sous-marines du monde, alors qu’un tour à bord de l’Aquascope Submarine, emmènera les vacanciers au large pour explorer la mer Rouge et découvrir les merveilles et l’univers magique des profondeurs sous-marines. A l’étage inférieur du sous-marin, des parois vitrées permettent aux passagers d’admirer les différents genres de poissons et les splendides massifs coraux qu’on surnomme à juste titre «cerveau», vu leur ressemblance avec celui de l’être humain.
  • Les férus de sports aquatiques peuvent s’adonner aux plaisirs de la planche à voile, du para-sailing, du kayak, et des bassins et rapides, dans le cadre du parc aquatique Cleopark…
  • Pour vous divertir davantage, une balade à cheval ou à dos de chameau dans le désert sera suivie d’un dîner traditionnel au village bédouin. Une visite au monastère de Sainte-Catherine sur les hauteurs de la péninsule s’impose et l’ascension nocturne du Mont Sinaï permettra d’assister au lever du soleil sur le désert. Et enfin le dîner-spectacle Alf Leila wa Leila vous plongera dans l’ambiance marocaine, au palais construit sous le patronage du roi Mohamed VI du Maroc.

 

 

Sports aquatiques, croisières en bateau, merveilles sous-marines même à une profondeur minime… à Charm, tout le monde trouvera sa part de bonheur.

 

 

Climat modéré tout au long de l’année

Charm el Cheikh est dotée d’un climat désertique chaud et sec, et son hiver est très doux avec une température moyenne variant autour de 23oC. De juin jusqu’à septembre, c’est la pleine saison, le climat y est sec. En avril, mai, octobre et novembre, la température est très agréable.

Comment se rendre de

Charm vers d’autres destinations

En bus, à partir de la Place de la Paix:

Vers Dahab, à 1 heure et 30 minutes de route.

Vers Sainte-Catherine, à 3 heures de voiture.

Vers Suez, il faut plutôt 6 heures de route.

Vers Le Caire, le trajet prendra 7 heures.

Vers Hurghada, le trajet sera de 10 heures en voiture.

En avion, de l’aéroport de Charm el Cheikh, soit via la compagnie nationale EgyptAir, soit via les avions charters.

En bateau, les liaisons sont assurées avec Hurghada et Aqaba.