Caroline Scheufele

Prestige N° 284, Juin 2017

 

Gaie, naturelle, spontanée, Caroline Scheufele, coprésidente et directrice artistique de la Maison Chopard, entreprise familiale indépendante présente dans plus de cent pays, des filiales et près de 2000 collaborateurs, court la planète et implante la marque de luxe dans toutes les grandes villes du monde. L’univers horloger a imprégné l’enfance de Caroline, la fille de l’industriel Karl Scheufele, héritier d’une dynastie d’horlogers et de joailliers de Pforzheim, en Allemagne, qui a racheté en 1963 l’entreprise Chopard. Une enfance heureuse pour Caroline, bercée entre l’école, la maison et la manufacture, le piano et la danse classique. A 14 ans, elle est interne à l’Ecole Internationale professionnelle à Genève, et fait une spécialisation en design de bijouterie-joaillerie et en gemmologie, avant d’intégrer l’entreprise familiale. Aujourd’hui, la famille de Karl Scheufele, son épouse Karin et ses enfants Caroline et Karl-Friedrich perpétuent le riche héritage de la marque. Confidences de Caroline à Prestige.

 

 

© Chopard

 

«Chopard est une entreprise familiale et indépendante, notre principale force»

 

Caroline Scheufele, vous êtes coprésidente et directrice artistique de Chopard, quelle casquette aimez-vous le plus porter? La plus difficile? La fonction de directrice artistique fait partie intégrante de ma fonction de coprésidente. Les deux casquettes sont très inspirantes. En effet, en tant que directrice artistique, j’aime créer et pousser toujours plus loin les limites. Nous sommes une équipe soudée et dynamique, prête à relever toutes sortes de défis. De la création de différents trophées comme la Palme d’Or, le Trophée Chopard ou encore l’Epée d’Académicien, aux 70 pièces de la Red Carpet Collection pour les 70 ans du Festival de Cannes, nous sommes en perpétuelle conception de projets!

Comment évaluez-vous l’évolution de l’industrie horlogère au cours de ces 20 dernières années? Qu’est-ce qui vous a le plus marquée? L’intérêt grandissant des femmes pour les complications et grandes complications! Nous avons remarqué ces dernières années que celles-ci souhaitaient plus qu’un mouvement quartz dans leurs montres. En 2013, pour les 20 ans du modèle Happy Sport, nous avons présenté nos premiers modèles de cette collection dotés d’un mouvement mécanique. Ce fut un grand succès! En parlant de grande complication, je ne me sépare jamais de ma Happy Sport Tourbillon Joaillerie qui rencontre toujours un vif succès auprès de nos clientes!

En janvier, Chopard dévoilait l’exceptionnelle collection Haute Joaillerie The Garden of Kalahari, à partir d’un diamant rarissime de 342 carats, le diamant The Queen of Kalahari. Pouvez-vous nous conter l’aventure de ce diamant? Le diamant brut a été découvert dans la mine de Karowe, au Botswana. J’ai reçu un appel me disant qu’ils avaient trouvé une pierre exceptionnelle et j’ai immédiatement sauté dans un avion. Il m’a fallu deux jours de voyage pour y arriver! Une fois sur place, l’atmosphère était très spéciale et j’ai compris que c’était un diamant incroyable, d’une beauté et d’une pureté inégalées et uniques. J’ai souhaité donner un destin digne de sa stature à ce brut incomparable. Ainsi j’ai choisi de le faire tailler non pas en une seule pierre unique de la plus grande taille possible mais de le décliner dans les tailles de pierres classiques: brillant, cœur, émeraude, coussin et poire qui seraient mises en valeur dans une collection exceptionnelle, The Garden of Kalahari. Les bijoux créés avec The Queen of Kalahari devaient être aussi exceptionnels que la pierre l’était, et ce, avec un design spectaculaire et majestueux. Je voulais vraiment réaliser quelque chose que je n’avais jamais fait auparavant: créer une parure unique avec laquelle on pourrait jouer en la portant de plusieurs manières différentes! Le set comprend donc un collier dont les éléments détachables permettent de le porter de plusieurs façons, des boucles d’oreilles, deux bagues, un bracelet et une montre.

 

 

© Chopard

 

Par la grâce d’un diamant rarissime de 342 carats, Chopard offre le témoignage de son savoir-faire joaillier unique et réalise la plus précieuse parure jamais sortie de ses ateliers de Haute Joaillerie.

 

De la Haute Joaillerie à la joaillerie fine, la collection Ice Cube Pure était présentée à Bâle.A qui cette nouvelle gamme est-elle destinée? Quelle est l’importance d’avoir une entrée de gamme? En 1999, lorsque Chopard a introduit la collection Ice Cube, celle-ci était une collection épurée, plus rock que romantique, entre urbanité et modernité. Aujourd’hui Ice Cube Pure est une évolution de la collection Ice Cube d’origine. Cette ligne branchée s’adresse aux jeunes femmes modernes, élégantes, mais avec une touche «edgy». C’est un must! De plus, parce que le luxe durable est une priorité pour nous, nous avons choisi de créer cette collection à partir d’or Fairmined.

Avec l’or Fairmined et la Green Carpet collection, Chopard met tout en œuvre pour accéder au luxe durable. Pourquoi est-ce si important? De nos jours, le développement durable concerne chacun de nous et, en tant qu’entreprise familiale, nous sommes très conscients de nos responsabilités. Nos clients s’intéressent de plus en plus à l’origine des matériaux utilisés pour fabriquer les montres et les bijoux et comment ces pièces sont réalisées. En inscrivant le développement durable au cœur même de notre Maison, nous nous sommes imposés en tant que leaders dans notre industrie et avons prouvé qu’il est possible de faire une différence dans le monde de la joaillerie et de l’horlogerie.

 

 

© Chopard

 

L’actrice et mannequin française Aymeline Valade est le visage de la nouvelle collection Ice Cube Pure. Chopard a sélectionné de l’or éthique certifié Fairmined pour cette collection, symbole de modernité.

 

 

Bracelets de la Collection Ice Cube. © Chopard

 

 

Chopard et le Festival de Cannes, c’est une histoire qui dure depuis plus de 20 ans. Ressentez-vous la même anticipation avant la première montée des marches ou cela devient-il une habitude, une routine? Pouvoir monter les marches de ce tapis rouge, mondialement connu et qui fait tant rêver, est un réel honneur. Je pense que je ne me laisserai jamais de cette expérience unique!

 

Collier Haute Joaillerie de la collection Red Carpet 2017. © Chopard

 

 

Chopard est une entreprise familiale qui jouit d’une rare indépendance, dans une industrie où les grands groupes s’imposent. Que vous apporte cette indépendance de plus? Quels en sont les inconvénients? Chopard est une entreprise familiale et indépendante, notre principale force. Nous ne rendons ainsi de comptes à personne. Mes parents, mon frère et moi-même souhaitons continuer à fonctionner de cette façon! Chopard est une Maison verticalement intégrée, nous permettant de contrôler tous les aspects des différents processus de fabrication afin de garantir des normes de qualité toujours plus élevées; nos ateliers et les processus de production sont constamment améliorés et diverses compétences sont cultivées et mises à jour. Je suis vraiment chanceuse de pouvoir œuvrer avec ma famille. Je partage d’ailleurs un bureau avec mon frère. Parfois, c’est un défi car nous sommes tous très différents! Mais nous aimons prendre des décisions ensemble et travailler en équipe. C’est pourquoi nous avons toujours trouvé une solution à chaque problème, et ce, même dans les moments les plus difficiles. Nous nous concertons toujours pour ce qui est des décisions concernant le développement de l’entreprise, la stratégie mondiale, la production, la distribution, les nouveaux designs ou encore les nouveaux produits.

 

 

Caroline avec son frère Karl-Friedrich Scheufele avec qui elle copréside Chopard, lors du Festival de Cannes 2017. © Chopard

 

 

Ma montre de tous les jours… Ma Tourbillon baguettes en or rose.

Ma montre de choix pour les soirées… Precious Chopard.

Montres féminines, avec ou sans complication? Happy Sport.

Si vous deviez choisir une seule complication, laquelle choisiriez vous? Pourquoi? Chronographe pour mesurer le temps.

Je ne me sépare jamais de… mes bracelets Happy Heart.

Mon livre de chevet… La Bible.

Vous souvenez-vous de votre toute première montre? Une montre Disney avec Mickey, je l’ai toujours.

Mon premier bijou…

Une petite montre Chopard pour ma confirmation.

Un message à nos lecteurs? Be happy!

Propos recueillis par Maria Nadim

 

 

Pour célébrer les 70 ans du Festival et le 20e anniversaire de Chopard en tant que partenaire officiel, Caroline Scheufele a créé une Palme d’Or d’exception, pour la première fois sertie de diamants. © Chopard