Haute Couture Printemps – Eté 2017

Motifs mythiques et jeux d’ombres chinoises chez Schiaparelli et Georges Hobeika. Influences égyptiennes chez Elie Saab et hommage à Dalida pour Rani Zakhem. Grand bal masqué digne des contes de fées chez Dior. Sensualité délicate et gracieuse chez Chanel. Silhouette droite et épurée chez Valentino. Féminité contemporaine chez Ralph & Russo et envolée festive chez Georges Chakra. De Paris à Rome, les collections couture printemps-été 2017 défilent légères et aériennes.

 

Maison Rabih Kayrouz

 

© Maison Rabih Kayrouz

 

Le style épuré du créateur libanais se teinte de couleurs primaires, avec toujours de la forme et du volume. Une collection qui donne un avant-goût de l’automne 2017.

 

Valentino

 

© Valentino

 

Force et subtilité pour la première collection couture en solo de Pierpaolo Piccioli. Robes colonnes plissées, capes de laine à plis Watteau… Du plissé, de la transparence et de la broderie dans une palette pastel épurée.

 

Ralph & Russo

 

© Ralph & Russo

 

De la Haute Couture qui fusionne de toute justesse en géométrie, reflets métalliques, imprimés fleuris et en une pointe d’athlétisme. Ralph & Russo réinterprètent la féminité contemporaine à travers des contrastes.

 

Georges Hobeika

 

Le dragon, l’éventail, la fleur, motifs mythiques de la civilisation asiatique inspirent la Collection. Etoffes luxueuses brodées à la main, bouquets de paillettes, florilège de perles, teintes intenses et joyeuses.

 

Schiaparelli

 

© Schiaparelli

 

Opulence et simplicité, pour une collection «Chinoiserie at the Heart». Kimonos japonais et hanfus chinois, qu’affectionnait Elsa Schiaparelli. Entre carapace et armure de samouraï, des écailles de jacquard mordoré serties de perles forment une mini-cape du soir.

 

Chanel

 

© Chanel

 

Dans un décor inspiré des années 30 et de l’Art déco, le cadre rappelle les miroirs qui reflètent le grand escalier menant aux salons Haute Couture de Chanel. Chaussées d’escarpins en cuir argent ou de cuissardes, les mannequins ont une allure d’une extrême féminité: épaules structurées, taille marquée et légèrement rehaussée, pour dévoiler leurs belles hanches.

 

Elie Saab

 

© Elie Saab

 

Hommage à l’Egypte du début du XXe siècle. Palette déclinant des nuances de gris, blancs, bleus, roses… Etoiles, symboles, tissus fluides, broderies fines rappelant les palmiers de Doumyat, motifs calligraphie arabe sur tulle, dentelle et mousseline.

 

Dior

 

© Dior

 

Labyrinthe de contes de fées pour la première collection couture de Maria Grazia Chiuri chez Dior. Robes du soir aux couleurs changeantes, poudrées (mauve, bleu, rose, gris), étoiles brodées sur tulle couleur or, et symboles des tarots peints à la main.

 

Georges Chakra

 

© Georges Chakra

 

Envolée festive inspirée par le mariage de sa propre fille, la Collection Couture Printemps-Eté 2017 du créateur Georges Chakra a été présentée au Palais de Tokyo, à Paris, dans le cadre de la Semaine de la Mode. Collection auréolée de lumière blanche, parcourue de nuances pastel, tonalités d’aube, de reflets bleutés et de toute la gamme des roses.

 

Zuhair Murad

 

© Zuhair Murad

 

Collection inspirée du pays du Soleil- Levant. Explosion de lumières colorées, cristaux illuminant un taffetas de jais, drapés, nœuds, plissures, vert mousse, rouge feu, rose fuchsia, lurex, soie perlée, manches bouffantes.

 

Toni Ward

 

© Toni Ward

 

Collection inspirée de l’impératrice Eudocie. Jeu de transparence et de coutures modernes, dentelle et soie brodées de pierres et cristaux, mélange de rouge éclatant, bleu byzantin, doré, argent, noir, blanc, rose clair et bleu gris, une saison riche en couleurs.

 

Jean Paul Gaultier

 

© Jean Paul Gaultier

 

Bouquet d’épis d’or brodés, enroulé dans un corset de cuir ensoleillé, tourbillon de fleurs d’hibiscus, jardin de marguerites, éclosion de tournesols ou champs de rubans… La femme Gaultier de cette saison est champêtre mais reste terriblement moderne.

 

Stéphane Rolland

 

© Stéphane Rolland

 

Des robes monumentales sculptées dans de l’organza, du gazar ou du crêpe de laine. La silhouette est asymétrique, les cols sont nuageux, des auréoles d’or encerclent le buste. Une collection jamais figée ni dans le temps, ni dans l’espace.

 

Rami Kadi

 

© Rami Kadi

 

Dans un tourbillon de beauté, de magie et de somptuosité, le créateur nous emmène dans le monde fabuleux de Disney. Huit robes aux couleurs douces et chatoyantes… Jabots, coupes romantiques ou au laser, miroirs minuscules et multiformes, broderies… Une chose est sûre: le prince charmant est là.

 

Dany Atrache

 

© Dany Atrache

 

Jardins secrets. Collection féerique, fluide et aérée pour une muse romantique. Soieries aux tonalités pastel, la mousseline se mêle à l’organza, la dentelle à la guipure, le satin de soie à des broderies de fleurs. Une véritable ode à la lumière déclinée en jaune, vert d’eau, bleu aqua, mauve, blanc et argent…

Ziad Nakad

 

© Ziad Nakad

 

Papillon de Paradis. Bouquet scintillant de fleurs d’été. Découpes laser, formes tridimensionnelles, broderies rappelant la structure du papillon. Touche d’audace, coupes variées, gamme chromatique pastel, rose saumon, bleu ciel, gris brillant, miel, ceintures serties ou en bronze, cristaux Swarovski.

 

Rani Zakhem

 

© Rani Zakhem

 

Univers Dalida, années Disco. Vestiaire somptueux, décolleté vertigineux. Costumes de scène interprétés en tenues de soirée. Sur organza de soie, des nuances de lilas, jaune, vert tendre, anis, rose, bleu, carmin, rouge, noir, blanc et or. Buste asymétrique, combinaisons fluides, et partout sequins, paillettes, strass et cristaux.