Hilton Beirut Habtoor Grand

Prestige Nº 286, Oct-Nov. 2017

 

Un adorable chez-soi dans un cinq étoiles

Trouver un véritable chez-soi chaleureux et confortable au sein d’un luxueux cinq étoiles est un fait rare, voire idéal. L’hôtel Hilton Habtoor Grand à Beyrouth en est l’exemple type. Un vrai cinq étoiles à la hauteur de sa renommée… Un palace. Niché au cœur de la capitale, dans une tour de trente et un étages, il offre une vue panoramique imprenable sur la ville et le Mont-Liban. Cadre royal, ambiance familiale, professionnalisme, service personnalisé, programme de fidélité Hilton HHonors, personnel à l’écoute du client… Des qualités aussi précieuses que rarissimes pour un hôtel de luxe. Prestige a partagé cette expérience exclusive du Hilton, le temps d’un week-end. Difficile d’oublier à la réception, l’amabilité de Yéhia Kenaan, Rami Rahbani, Sleiman BouZeid, qui n’ont épargné aucun effort pour rendre ce séjour mémorable. Une somptueuse Royal Room, réservée au 24e étage, offre un panorama unique de la capitale et alentour. Et une table généreusement garnie d’un éventail de gourmandises, trône au milieu de la pièce, souhaitant gracieusement la bienvenue. Reportage.

 

 

Emplacement unique de l’hôtel Hilton Beirut Habtoor Grand. ©Hilton Beirut Habtoor Grand

 

Rencontre avec Naif Zureikat,

Cluster General Manager des hôtels Hilton à Beyrouth

Depuis combien de temps êtes-vous dans le secteur hôtelier en général et au Liban en particulier? Depuis trente-cinq ans je travaille dans le secteur de l’hôtellerie, entre Dubai, Doha, Amman, Chypre, les Etats-Unis, le Canada… Je suis au Liban depuis cinq ans. C’est l’étape la plus importante de ma vie.

Que représente pour vous le Liban? Le Liban marque un principal tournant de ma carrière. Le pays le mérite bien. Il jouit de toutes les qualités requises pour être attractif sur le plan touristique. Une ouverture exceptionnelle au monde, des services personnalisés, et un site géographique unique. Un carrefour pour le tourisme d’affaires.

L’avenir du tourisme au Liban, à vos yeux? Je suis très optimiste quant à l’avenir du tourisme au Liban. Le potentiel de croissance et de développement y est énorme. Je salue ici les efforts louables du ministre du Tourisme Avedis Guidanian qui honore sa mission. Malgré la situation qui sévit dans la région, le Liban reste un pays sécuritaire. D’ici cinq ans, il retrouvera son plein épanouissement touristique. D’ailleurs, la chaîne Hilton axe principalement sa vision d’expansion sur le Liban.

 

Du 7e au 30e étage, Les chambres

Georges Ghantous, «Senior Guest Relations» s’improvise en  guide pour me montrer les chambres spacieuses et confortables situées du 7e au 18e étage, l’Ambassador Suite panoramique logée au 15e étage, les Royal Suites, entre les 20e et 28e étages, et les deux penthouses uniques qui occupent les 29e et 30e étages.

 

Le penthouse doté d’une Master Bedroom royale. © Hilton Beirut Habtoor Grand

 

 

31e étage, Le Ciel

L’enseigne Le Ciel porte bien son nom. Vue idyllique, cuisine française raffinée. Chaque dimanche, un buffet ouvert gastronomique est servi. L’affable Manager Mohamed Kanso s’occupe des menus détails. Table riche et exquise: saumon, siyadiyé, sushis, viandes… et une divine Oum Ali, entre autres desserts, a clôturé ce festin.

 

Une splendide vue panoramique au restaurant Le Ciel. © Hilton Beirut Habtoor Grand

 

 

3e étage, Gym et Pool Bar 

Au 3e étage, la «Trainer» Sandy Zein chargée de l’entraînement physique au gym ultra moderne, m’emmène vers la piscine, le Pool Bar, où Yéhia nous reçoit avec ce sourire affable caractéristique de  l’établissement. Deux piscines pour adultes, et une troisième, ludique, fait le bonheur des enfants, avec un track pour jogging, et un grand espace pour accueillir anniversaires et autres événements.

 

La piscine superbement aménagée et décorée. © Hilton Beirut Habtoor Grand

 

1er étage, Al Diyafa

Exhalant de délicieux arômes, le restaurant Al Diyafa, au 1er étage, est à l’image de son nom. C’est là où un petit déjeuner british, continental ou libanais est servi. Zaid Ghoubar, le «Restaurant Manager», me propose un menu authentiquement libanais. Minis-man’ouchés aux différentes saveurs, omelette kawarma, et une succulente knafé au fromage nappée du miel de Jabal el Cheikh, des spécialités du terroir. Le chef Gilbert Farah circule entre les tables, alors que de jeunes chefs préparent des mets en live aux clients.

 

Le restaurant Al Diyafa, hospitalité, à l’image de son nom. © Hilton Beirut Habtoor Grand

 

 

4e étage, Spa

Au 4e étage, Roula, responsable au Spa, raconte les services offerts par l’Elixir, le Leasure spa doté d’un équipement de pointe, tout en insistant sur les privilèges accordés à la clientèle fidèle. Samer et Shérine Kobrossi, un couple venu de Batroumin, dans le Koura, font partie de cette tranche fidèle. «Nous venons ici trois fois par an, lancent-ils d’une seule voix. C’est notre cure de jouvence. Rien ne nous manque ici: ambiance friendly, spa, gastronomie, piscine, shopping, services de qualité, facilités».

L’hôtel Hilton Beirut Habtoor Grand, ouvert en 2005, jouxte le Hilton Beirut Metropolitan Palace, inauguré en 2001. Propriété de l’homme d’affaires émirati Khalaf al Habtoor, les deux établissements sont gérés depuis 2011 par la chaîne Hilton Worldwide. Second groupe hôtelier mondial, avec plus de 4.660 hôtels, son programme de fidélité, Hilton HHonors, rassemble plus de 29 millions de personnes à travers le monde. Equipé de la plus grande salle de conférences, le Hilton Habtoor reste un pôle d’attraction du tourisme d’affaires qui représente une part importante de l’industrie touristique du Liban.

 

31e étage, Jazz Bar ou Up on the 31st

Le Jazz Bar est un pur moment de bonheur. Vue féerique du pays scintillant de mille feux, accueil chaleureux du Manager Mohamed Kanso, et belle ambiance conviviale… Des couples affluent, ce sont des habitués du lieu, salués familièrement par les Managers Chafic Khawli et Frédéric Youssef. «Notre clientèle est fidèle, précise Mohamed Kanso. Des Libanais mais aussi des touristes venus notamment de Jordanie, d’Irak, de Norvège, d’Allemagne, de France et des Etats-Unis». Le chef Michel Dib n’hésite pas à entrer dans la salle, et la ronde des plats commence. Un délice, la salade de saumon au quinoa, le filet de sole et légumes… et le Citrus Iced parfait aux fruits exotiques. Sublime également, Mireille Harboyan, à la voix d’or, qui a enflammé la salle, interprétant des chansons-phares en anglais, espagnol et français. «I did it my way», «Besame mucho» «Mon mec à moi» et autres ont été reprises par un public envoûté.

 

L’hôtel Hilton Beirut Habtoor Grand, ouvert en 2005, jouxte le Hilton Beirut Metropolitan Palace, inauguré en 2001. Propriété de l’homme d’affaires émirati Khalaf al Habtoor, les deux établissements sont gérés depuis 2011 par la chaîne Hilton Worldwide. Second groupe hôtelier mondial, avec plus de 4.660 hôtels, son programme de fidélité, Hilton HHonors, rassemble plus de 29 millions de personnes à travers le monde. Equipé de la plus grande salle de conférences, le Hilton Habtoor reste un pôle d’attraction du tourisme d’affaires qui représente une part importante de l’industrie touristique du Liban.