Rôle de la chirurgie robotique en médecine

 

 

 

La chirurgie robotique est une opération chirurgicale à l’aide d’un robot qui brise les règles imposées à la chirurgie traditionnelle et consolide la précision du travail chirurgical. Le 1er robot chirurgical au monde a été développé et utilisé à Vancouver au Canada en 1983. En l’an 2000, les chirurgiens de l’université de l’Etat de l’Ohio ont découvert les champs d’intervention chirurgicale avec le robot Da Vinci, la chirurgie robotique pouvant être utilisée dans l’ablation de la prostate et la réparation de la valve cardiaque ainsi que les opérations chirurgicales concernant l’appareil génital féminin.

La chirurgie robotique autorise des chirurgies dans plusieurs domaines en un temps moindre, avec plus de précision et moins de douleur et de complications pour le patient, autorisé à quitter l’hôpital en une courte période. Quant aux cicatrices provoquées par cette chirurgie, elles sont extrêmement minimes, cette chirurgie favorisant une grande précision avec le système de vision en 3D inhérent au robot.

Il est nécessaire de clarifier qu’en chirurgie classique, la main du chirurgien est incapable de pénétrer dans certains recoins, les bras du robot opèrent avec plus de précision et accèdent à n’importe quel endroit du corps. Ce qui distingue les opérations chirurgicales robotiques de l’endoscopie est qu’elles sont moins douloureuses et plus rapides, le résultat est meilleur et les cicatrices presqu’invisibles, ne dépassant pas les 8 mm, constituant 4 points de suture réalisés par les quatre bras du robot, ce qui permet au patient de quitter rapidement l’hôpital. Nous assistons prochainement à l’évolution de la robotique qui permettra l’ablation de la vésicule biliaire avec une seule cicatrice.

C’est le chirurgien qui dirige le robot et exécute le mouvement avec une grande précision. Sans le chirurgien le robot n’a aucune valeur.

L’une des répercussions positives de la chirurgie robotique reste la conservation de la fonction des organes après l’intervention, par exemple dans la chirurgie de la prostate la technologie robotique permet chez l’homme de garder une vie sexuelle intacte et de contrôler sa capacité d’uriner.

Nous ne pouvons parler de chirurgie robotique sans mentionner le gynécologue libanais Gaby Mouawad, dont le nom a brillé en médecine, après avoir obtenu le titre de «Meilleur Médecin dans le domaine de la chirurgie féminine» aux Etats-Unis en 2015. Dr Mouawad n’est pas un simple gynécologue et obstétricien, mais c’est une sommité dans le domaine de la chirurgie robotique féminine aux Etats-Unis.