Hadi Maktabi, un marchand d’art libanais au musée du Louvre

 

L’exposition du Louvre sur les arts persans au 19e siècle, « L’EMPIRE DES ROSES » qui se tiendra à partir du mercredi 28 mars jusqu’au mois de juillet, se distinguera notamment par la participation de Dr. Hadi Maktabi, ce fin connaisseur de tapis, invité à superviser l’exposition de neuf œuvres d’art ayant appartenu à des familles royales depuis plusieurs siècles, dont quatre, choisies et approuvées, proviennent respectivement de la galerie de Maktabi à Beyrouth.

Maktabi est l’un des experts en tapis persan les plus renommés d’Europe. Dès son plus jeune âge, il se découvre une passion pour les vieux tapis historiques, et devient plus tard titulaire d’un doctorat de l’Université d’Oxford. Après l’obtention de son diplôme, Hadi a entamé sa carrière professionnelle en tant que consultant dans un certain nombre de musées, y compris le Victoria and Albert Museum de Londres et le Carpet Museum of Iran. Il assiste, depuis le mois d’octobre, les représentants du plus grand musée de Paris, le Louvre, en leur prodiguant ses conseils professionnels en matière d’art persan et en co-rédigeant le chapitre relatif du catalogue officiel du musée.

Les 9 tapis figurant au final illustrent la dynastie Qajar. Maktabi a, en effet, acquis au fil des années un certain nombre d’œuvres d’art datées et signées par la famille royale des Qajars. Les inscriptions farsi étant son arme de prédilection, il s’est rapidement différencié sur le marché par son aptitude à les déchiffrer, et ainsi à distinguer les œuvres royales des autres.

Ce penchant pour l’art persan est en réalité une affaire familiale bien ancrée dans le passé. En effet, Hadi tient sa passion de son grand-père qui a fondé à Beyrouth, il y a plus d’un siècle, ce qui est plus tard devenu l’un des plus grands empires de tapis de la région. Le flambeau est aujourd’hui passé à Hadi qui le porte plus loin que jamais. À la tête d’initiatives pionnières, Maktabi ouvre en 2014 sa Rare Carpets and Antiques Gallery, une galerie d’art qui recèle des trésors rares, ce qui la distingue des autres salles d’exposition purement commerciales.

La galerie Hadi Maktabi, située à Tabaris, est spécialisée en art asiatique et islamique. Maktabi y a amassé des richesses persanes qui remontent au 16esiècle. Y est ainsi exposée une collection unique en son genre qui comprend non seulement d’anciens tapis persans, mais aussi des pièces arméniennes, caucasiennes, azerbaïdjanaises, ou encore des pièces qui proviennent d’Asie centrale, du Turkménistan, de l’Ouzbékistan et de l’ex-Union soviétique. Des œuvres indiennes, chinoises et romaines sont également au rendez-vous. Aussi, la galerie attire des collectionneurs venus du monde entier, alléchés par les chefs-d’œuvre en porcelaine qui y sont exposés.

 

 

 

 

Les deux premiers tapis: tapis Kerman, Sud Est Persan. Les deux suivants: tapis Senneh, Ouest persan.