Nouveaux garde-temps Greubel Forsey à Basel 2018

En repoussant toujours plus les limites du possible, Robert Greubel et Stephen Forsey poursuivent inlassablement leur recherche d’absolu en Horlogerie d’Excellence. Ceci est particulièrement manifeste chez Greubel Forsey, tant le travail de polissage « fait main» est poursuivi jusqu’à la perfection, à savoir jusqu’à l’obtention d’un noir d’une incroyable profondeur.

La performance est d’autant plus remarquable et exceptionnelle qu’elle s’applique à toutes les matières (acier, or, platine, titane …) et à toutes les dimensions de la surface à polir (vis, aiguille, pont, cadran …).

Cette année à Bâle, Robert Greubel et Stephen Forsey ont le plaisir de présenter quatre nouvelles variations de leurs créations phares.

 

 

Quadruple Tourbillon Black

Quadruple Tourbillon Black. © Greubel Forsey

 

Ce garde-temps, qui embarque la deuxième Invention Fondamentale, est aujourd’hui présenté avec un boîtier en titane, matériau qui permet de gagner en légèreté et est garant d’un plus grand confort.

Entièrement revêtu par un procédé ADLC noir qui le rend moins sensible aux rayures, l’ensemble bénéficie d’une vraie force d’expression au premier regard.

Techniquement, les quatre tourbillons, offrant un spectacle étourdissant de légèreté et évoluant en un féerique ballet parfaitement mis en scène, sont reliés à un différentiel sphérique. Celui-ci contribue de manière indépendante à l’obtention d’un résultat de marche précis et fiable, notamment dans les positions stabilisées. En effet, le différentiel sphérique répartit la moyenne de marche des quatre tourbillons et améliore ainsi la performance chronométrique de l’ensemble des organes réglants. De par le nombre impressionnant d’éléments qui composent le mouvement, le choix s’est porté sur une boîte de forme asymétrique. Asymétrie qui est un clin d’œil esthétique à l’asynchronisme des quatre tourbillons.

 

 

Quadruple Tourbillon Blue

Quadruple Tourbillon Blue 1917. © Greubel Forsey

 

Le vaisseau amiral Quadruple Tourbillon, qui embarque la deuxième Invention  fondamentale, est aujourd’hui présenté dans une version « Blue » ; une couleur magnifiée par le design épuré d’un nouveau cadran tridimensionnel, choisie par Greubel Forsey pour symboliser la créativité, la loyauté et la sincérité.

Techniquement, les quatre tourbillons, offrant un spectacle étourdissant de légèreté et évoluant en un féerique ballet parfaitement mis en scène, sont reliés à un différentiel sphérique. Celui-ci contribue de manière indépendante à l’obtention d’un résultat de marche précis et fiable, notamment dans les positions stabilisées. En effet, le différentiel sphérique répartit la moyenne de marche des quatre tourbillons et améliore ainsi la performance chronométrique de l’ensemble des organes réglants. De par le nombre impressionnant d’éléments qui composent le mouvement, le choix s’est porté sur une boîte de forme asymétrique. Asymétrie qui est un clin d’œil esthétique à l’asynchronisme des quatre tourbillons.

 

 

Double Tourbillon Technique Blue

Double Tourbillon Technique Blue. © Greubel Forsey

 

Le Double Tourbillon Technique Blue magnifie la première Invention Fondamentale. Plongée dans la complexité de ce mécanisme horloger, la glace saphir se transforme en une fenêtre servant à observer un monde miniature tout en mouvement, une architecture dans laquelle tous les éléments s’imbriquent, renvoyant notre œil d’un rouage à un autre.

La décoration selon Greubel Forsey

Pour ce garde-temps, la gageure pour Greubel Forsey fut de présenter une homogénéité remarquable du bleu malgré la complexité des différents éléments : des formes, des platines, des ponts et de leurs ombres. L’immersion devient quasi abyssale. Par ailleurs, la surface parfaitement plane des ponts poli noir réfléchit la lumière dans une direction unique, et rend ces derniers spectaculaires.

 

 

Tourbillon 24 Secondes Vision Enamel

Tourbillon 24 secondes vision enamel. © Greubel Forsey

 

 

Ce garde-temps, qui intègre la troisième Invention Fondamentale, est né de la volonté d’une création d’un classicisme absolu aux lignes épurées, dont émane cependant une incroyable intemporalité. Le dessin épuré du cadran et un boîtier aux proportions affinées au plus haut point, subliment un mouvement d’une grande sophistication.

La décoration selon Greubel Forsey

Pour ce Garde-temps, Greubel Forsey présente pour la première fois un cadran émail Grand Feu. Résultat d’un travail artisanal fait main, et fruit d’une opération délicate qui permet de sublimer la blancheur immaculée, ce choix insuffle à l’ensemble une luminosité merveilleuse.

Par ailleurs, le travail de berçage sur la surface tridimensionnelle des ponts galbés du tourbillon est réalisé à l’extrême, faisant apparaître le fameux poli noir. La révélation du noir par la lumière est rendue possible et visible sur les 2 faces du Garde-temps, grâce aux glaces saphir parfaitement transparentes et sublimées côté fond au travers d’un dôme.