Brad Pitt partenaire de Leonardo DiCaprio sur le grand écran

Prestige Numéro 297, Juillet-Aout-Sept. 2019

 

Brad Pitt, qui joue dans «Once upon a time in Hollywood», parle de sa timidité, du bruit fait autour de sa personne, du travail avec Leonardo DiCaprio et dévoile ce qu’il raconterait aux plus jeunes que lui…

 

Brad Pitt porte une montre Breitling. © Getty Images 2019.

 

«Il y a toujours une solution à chaque problème»

 

Brad, vous jouez un rôle plutôt cool dans votre nouveau film «Once Upon A Time in Hollywood». Etes-vous aussi cool dans la vraie vie?

Je le souhaite vraiment mais je ne le suispas du tout. En fait, je suis probablement beaucoup plus timide que cool. Mais je suis très exposé à la vie publique, ce qui ne facilite pas vraiment les choses.

Ce n’est pas un secret que vous êtes l’une des superstars les plus suivies au monde. Comment faites-vous pour mener une vie assez normale avec tout ce battage qui entoure votre personnage?

Je vais au travail, je m’occupe de mon business, comme tout le monde. Avec le temps, vous trouvez le moyen d’éviter trop de curiosité. Ce n’est pas toujours facile mais je me débrouille.

Dans ce film, vous jouez aux côtés de Leonardo DiCaprio. Qu’est-ce que cela fait d’être le coup de pied de Leo?

Leo est un total pro. Il apporte beaucoup de passion à ce projet que j’apprécie beaucoup. C’est amusant de collaborer avec des personnes qui aiment leur travail. Cela rend les choses tellement plus faciles. Leo est ce genre de gars. Et si vous mettez Quentin Tarantino dans le bain, vous êtes sur un terrain bien préparé.

Aimez-vous travailler toujours dans l’industrie cinématographique?

Absolument. Comme je l’ai dit, j’aime travailler avec des professionnels comme Leo, Quentin et Margot (Robbie). C’était un délice. Parfois, je n’arrive pas à croire que je suis payé pour faire cela.

En parlant de Tarantino, il est connu pour son sens du détail. Etes-vous d’accord?

Pour sûr. Quentin est une encyclopédie ambulante d’Hollywood. L’homme en sait sur les films plus que quiconque dans ce secteur. Il est une tout autre personne. Et il me rappelle la raison pour laquelle je suis devenu acteur.

 

 

Quentin Tarantino et Brad Pitt durant le photocall de «Il était une fois à Hollywood» lors de la 72e édition du Festival de Cannes. © Getty Images 2019.

 

 

Vraiment, pourquoi cela?

La plupart des gens considèrent l’industrie hollywoodienne comme une entreprise plutôt égocentrique. Tout le monde y adhère juste pour la gloire, pour soi-même. Et bien sûr, il y a beaucoup de cela dans cette industrie. Mais Quentin, par exemple, adore les films. Et la plupart des acteurs que je connais font de même. Ils aiment raconter des histoires. C’est la raison pour laquelle nous avons tous commencé à le faire. Nous voulons raconter des histoires. Et nous voulons y trouver un sens…

Sens?

Oui, nous voulons tous savoir ce que cela signifie de raconter ces histoires, découvrir ce qu’elles cachent, quel lien nous unit à ces histoires. Je trouve cela fascinant. Pouvoir faire cela tout en divertissant le public, c’est probablement le plus beau cadeau que je puisse souhaiter recevoir comme acteur.

Devez-vous parfois vous pincer pour revenir sur votre illustre carrière? J’ai gagné le gros lot, il n’y a pas de doute. Il y a tellement de talents dans le monde du spectacle, c’est incroyable. Je préfère ne pas me pincer, je veux juste continuer à rêver…

 

 

Leonardo DiCaprio, Margot Robbie et Brad Pitt assistent au photocall de «Il était une fois à Hollywood» lors de la 72e édition du Festival de Cannes. © Getty Images 2019.

 

 

Vous jouez le doublé de Leo dans «Once Upon». Est-il vrai que beaucoup de stars de cinéma sont très proches de leurs doublures?

Eh bien, Cliff est un peu plus qu’un simple cascadeur. Il est son garde du corps et son meilleur ami, une épaule consolatrice. Nous avons tous travaillé avec des personnes pareilles. Une fois que vous passez autant de temps sur un plateau loin de chez vous, c’est ainsi que vous vous liez d’amitié avec les cascadeurs au fil des ans.

Que diriez-vous aujourd’hui à votre jeune moisi vous deviez vous adresser?

Je lui dirais les mêmes paroles que je me répète aujourd’hui.Tout va bien se passer. Il y a toujours une solution à chaque problème.

Ce film permet d’espérer que les choses ne sont pas aussi mauvaises qu’elles apparaissent. Êtes-vous d’accord?

Oui c’est vrai. J’aime le message selon lequel si nous veillons les uns les autres, quoi qu’il en soit, tout se passera bien. C’est un bon message adresséau monde d’aujourd’hui. Propos recueillis par SUZY MALOY / THE INTERVIEW PEOPLE