La Basket Chanel dans les Collections de Karl Lagerfeld

Prestige N°255, Octobre 2014
 
 

Le sportswear fait depuis toujours partie de l’identité de Chanel. Pionnière, Gabrielle Chanel ouvrit des boutiques dans les stations balnéaires où se développaient les activités de plein air. Audacieuse et avant-gardiste, elle imagina des tenues sportswear, élégantes et confortables. Karl Lagerfeld perpétue l’esprit de Gabrielle Chanel en associant le sportswear au vestiaire féminin. Précurseur, il intègre la basket dans ses collections de Prêt-à-Porter et de Haute Couture. «La basket aujourd’hui n’est plus essentiellement liée au sport », explique le créateur. «Elle évoque la vie de tous les jours, la rue. La basket est le pied du jean.»

06-CHANEL READY TO WEAR FALL WINTER 1993-94-رD.R©CHANEL

Chanel Prêt-à-Porter Automne-Hiver 1993-94.            Basket en tweed multicolore cuir PVC et caoutchouc.  
       

 © Chanel

En janvier dernier, pour la collection Haute Couture Printemps-Eté 2014 de Chanel, Karl Lagerfeld bousculait les codes: marier le symbole ultime de la féminité, le corset, avec celui du sportswear, la basket. Avec la collection Prêt-à-Porter Automne-Hiver 2014/15, le créateur confirme cette silhouette pleine de modernité et d’énergie en accessoirisant chaque silhouette de baskets, basses ou hautes.  

014-CHANEL HAUTE COUTURE SPRING SUMMER 2014-رD.R©CHANEL

Chanel Haute Couture Printemps-Eté 2014          Basket noire et bleue marine en tweed, cuir et caoutchouc.

    

 © Chanel

 
26© CHANEL
  
Chanel Prêt-à-Porter Automne-Hiver 2014-15.          Basket multicolore en tweed, cuir, PVC et caoutchouc. 
 

© Chanel

      

«Les femmes portent des baskets partout aujourd’hui, pour travailler, pour danser», observait Karl Lagerfeld à l’occasion de la présentation de la collection Haute Couture Printemps-Eté 2014.

Au cœur de la collection Prêt-à-Porter Automne-Hiver 2014/15, la basket se porte aussi bien avec un tailleur qu’avec un legging, un grand manteau ou une robe du soir. Dans cet esprit, basse ou haute comme une botte, lacée jusqu’au genou, elle est déclinée en vingt combinaisons de matières et de couleurs: tweed à effets multiples (chevrons, tissages, bouclettes…), veau velours, cuir laminé, craquelé ou iridescent, dans des associations tranchées à dominantes de noir et rose, orangés, noir et or, rouge et vert, rose et argent… Des explosions de couleurs vives qui rappellent l’univers du Chanel Shopping Center, le supermarché de luxe, décor du défilé.

Avec la nouvelle basket de Chanel, Karl Lagerfeld confirme la démarche visionnaire et empreinte de liberté de Gabrielle Chanel, en associant le sportswear au vestiaire féminin. «La liberté est l’esprit de la collection», conclut-il.