Chad Oppenheim

Prestige N 263, Juin 2015

«House on a Dune», une fenêtre sur le ciel

Chad Oppenheim's Bahamas House

© Karen Fuchs

«House on a Dune» ou Maison sur une Dune, honore la signature de Chad Oppenheim, l’architecte visionnaire qui a achevé récemment une spectaculaire résidence privée, élégante, minimaliste et confortable au bord de la mer, à Bahamas. Située sur l’île Harbour, dans un cadre environnemental à vous couper le souffle, elle occupe un espace d’environ 300m2 (3000 pieds). Représentative du style d’Oppenheim, qui crée une architecture consciente, qui tient compte du volet social et environnemental, la résidence vise à reconnecter ses habitants avec la nature. Un espace raffiné et propice à la méditation, qui marque une transition entre le paysage tropique luxueux et l’océan vaste et langoureux.

Chad Oppenheim's Bahamas House

© Karen Fuchs

House on a Dune attire par sa simplicité. Son architecture est dénuée d’encombrement pour permettre une connexion meilleure et plus forte avec le lieu et le temps. Inspirés de l’artiste James Turrell, les murs en verre rétractable sur les côtés Est et Ouest de l’habitation, donnent sur l’océan, la jungle et le ciel, et permettent à l’air et à la lumière de se diffuser à l’intérieur de la maison, et de créer un confort optimal. L’espace central est composé essentiellement d’un passage ouvert facilitant une connexion visuelle et pédestre avec le site. A l’intérieur de ce pavillon se trouvent les chambres et la salle à manger qui donnent sur de larges vérandas protégées des intempéries par les saillies du comble sur pignon, alors que la cuisine et les quatre chambres à coucher entourent l’espace central. Les matériaux utilisés pour la construction sont des blocs de béton, du bois de cèdre recyclé et une peinture laiteuse, sélectionnés selon leur qualité et leur sensibilité à l’environnement, avec un écho vernaculaire. Alors que les portes coulissantes encastrées sont en verre résistant, le toit est décoré de feuilles de palmiers et de gerçures de cèdre, un style qu’on retrouve dans la plupart des maisons de l’île depuis des centaines d’années. Mais les astuces de technologie moderne ne manquent pas pour cacher les installations de lumières, les prises de courant, les airs conditionnés et autres. Qu’il s’agisse d’une simple maison familiale ou d’un projet urbain à grande échelle, ou encore d’un hôtel, Chad Oppenheim est un architecte qui sait transformer le prosaïque en véritable site poétique. Sa force inhérente réside dans sa passion et sa sensibilité envers l’homme et la nature.

Chad Oppenheim's Bahamas House

© Karen Fuchs