La Mer Morte: Une échappée vers le Farniente

Son nom n’inspire pas la joie, pourtant cette mer qui est en fait un immense lac salé de plus de 800km2, fait le bonheur de milliers de touristes. Qu’est-ce qui attire tout ce monde vers cette destination de rêve? Son cadre paradisiaque? Ses luxueux hôtels qui poussent le long de ses rivages, nichés au cœur d’une végétation luxuriante? Les kilomètres de plages de sable doré? C’est tout cela à la fois, et bien plus encore. Un séjour à la Mer Morte à l’ouest de la Jordanie, c’est prendre le temps d’apprécier la dolce vita, d’admirer le soir, en dégustant un jus de fruits frais, le magnifique coucher de soleil. C’est se chouchouter dans un bain de boue sous un soleil radieux, et c’est aussi le lieu de rencontre du jet-set international. On y croise Européens, Américains, Australiens… venus profiter des loisirs mais aussi des avantages que leur offrent les eaux de la Mer Morte. Et c’est l’occasion d’aller d’une surprise à une autre.

Coucher de soleil

Magnifique coucher de soleil sur les hauteurs de Jérusalem. © Prestige

Les bienfaits des minéraux

de la Mer Morte

La Mer Morte, depuis la nuit des temps, demeure une vraie curiosité. C’est le point le plus bas de la surface de la planète avec une altitude de plus de 400 mètres sous le niveau de la mer. Elle est reliée à la Mer Rouge par le Golfe d’Akaba, et alimentée par le Jourdain, le fleuve sacré qui a vu le baptême du Christ. La température oscille entre 22o en hiver et plus de 37o pendant la saison chaude. Ici pas de problème de noyade. La salinité élevée de l’eau permet au baigneur de se laisser nonchalamment bercer à la surface. On dirait un immense matelas sur lequel flottent des corps immobiles, presqu’endormis… Certains s’amusent à lire leurs journaux sur l’eau dans une insouciance totale. L’eau de la Mer Morte est composée principalement de chlorure de sodium et de chlorure de magnésium. Alors que la salinité moyenne de l’eau de mer est de 4% au plus, celle de la Mer Morte atteint les 30%, soit 300g par litre; son sel est tout différent du sel de table. Ce taux est si élevé qu’aucune vie n’y est possible. D’où son nom. Les dermatologues conviennent à l’unanimité que l’eau de la Mer Morte est effectivement bénéfique. Elle est gorgée de minéraux tels le calcium, l’iodine, le potassium, le magnésium… et est connue pour soigner l’acné, le psoriasis, la cellulite, les pellicules, la peau sèche, mais aussi le stress, le mal des muscles, le rhumatisme…

Une floraison d’hôtels et de Spas

La Mer Morte c’est assurément l’adresse incontournable des Spas qui proposent des traitements-beauté de pointe, des soins contre l’acné, la cellulite, le stress… et de multiples massages aux «ingrédients» de ses eaux. Tous les hôtels de la Mer Morte affichent «complet» à partir du mois de mai, début de la saison des plages qui s’étend jusqu’à novembre. On y trouve des restaurants variés offrant toutes les cuisines du monde, des boîtes de nuit qui ne ferment qu’aux premières lueurs de l’aube, des courts de tennis pour les champions que l’on croise autour d’une table sirotant un cocktail frais, des parcs pour les enfants venus se défouler pendant leurs vacances. La baisse de la pluviométrie a entraîné, suite à une forte évaporation, une régression du lac et une augmentation continue de sa salinité. Aussi l’évaporation de volumes importants d’eau, 300 millions de mètres cubes d’eau par an, due aux usines de production de sel, est-elle la cause du dessèchement progressif de la Mer Morte dont le niveau baisse de 70cm par an depuis que le fleuve Le Jourdain est détourné pour la navigation. Cette mer a perdu depuis une cinquantaine d’années le tiers de sa superficie qui continue à diminuer au fil des jours et risque de créer des problèmes économiques, écologiques et géostratégiques dans la région. Heureusement que les autorités jordaniennes, avec l’aide de nombreux pays, sont en voie de poursuivre les études sur les projets de réhabilitation, plusieurs fois suspendues, pour sauver cette mer «guérisseuse», destination mythique et enchantement absolu des vacanciers. La Mer Morte n’a pas encore dévoilé tous ses attraits.

Les trésors de la Mer Morte attirent les touristes de toutes les nationalités.

La piscineUne belle russe

Une belle naïade venue de Russie. © Prestige

La boue,

une véritable source de beauté

Alors que les anciens Egyptiens utilisaient la boue de la Mer Morte pour momifier leurs cadavres, Cléopâtre, quant à elle, férue de beauté et séduite par ses propriétés soignantes, avait ordonné la construction de fabriques de cosmétiques le long de ses côtes. Fraîchement cueillie dans l’eau sur les bords des rives à une profondeur d’une trentaine de centimètres, la boue est versée dans des seaux posés à même le rivage à la portée des vacanciers. Ceux-ci, hommes et femmes tous âges confondus font la queue devant cette matière noire et luisante, impatients de découvrir son pouvoir «magique». Les seaux sont renouvelés régulièrement à mesure qu’ils se vident. Et ils se vident à une vitesse vertigineuse. Comment procéder au bain de boue? Se tremper d’abord dans l’eau de mer, puis se «badigeonner» tout le corps avec la boue en évitant le contour des yeux. Garder la boue en s’exposant au soleil jusqu’à ce qu’elle sèche. Huit à dix minutes, selon l’épaisseur de la couche de boue. Et là commence le gommage avec les doigts. On aura sans doute besoin de quelqu’un pour étaler le produit puis gommer on dos. Une bonne douche d’eau claire enlèvera ensuite l’excès de boue. La peau s’en sort satinée, douce, enrichie de minéraux, elle n’a besoin ni de crème ni de lotion. Une belle expérience beauté au naturel. La Mer Morte est généreuse. Elle offre aussi des soins naturels comme l’héliothérapie, traitement médical par la lumière solaire, la thalassothérapie, traitement par l’eau de mer, l’hydrothérapie, traitement par les bains ou la douche. La boue de la Mer Morte a conquis le monde. Elle est commercialisée au naturel dans des sacs plastifiés; elle constitue aussi les composants de savons vendus dans nombreux pays.

Bain de boue

Ils viennent de loin pour le bain de boue. © Prestige

Le Mont Nebo

Destination obligée des touristes de la Mer Morte, le Mont Nebo reste un lieu saint fréquemment visité en Jordanie. C’est du haut de cette colline à 817m d’altitude, qui surplombe la Mer Morte, que Moïse a vu la terre promise, Jéricho et les hauteurs de Jérusalem. Et c’est là où il a passé ses derniers jours et où reposeraient ses reliques. En 530, une chapelle baptismale est édifiée sur le mausolée de Moïse. Rappelons que lors de sa visite aux lieux saints en 2000, le pape Jean-Paul II a visité le Mont Nebo et en 2009, le pape Benoît XVI a effectué le même pèlerinage.

mount-nebo1

Aristote a souvent parlé de la Mer Morte dans ses écrits.

Madaba, la ville byzantine,

à deux pas de la Mer Morte

Citée dans la Bible, halte agréable et intéressante sur la route romaine, Madaba est la plus importante ville chrétienne de Jordanie, située à quelques kilomètres à l’est de la Mer Morte. Connue pour ses mosaïques byzantines et omeyyades, la ville est peuplée d’églises dont celle de la Vierge datant du VIe siècle, la magnifique église St-Elie avec sa crypte, l’église des Sts-Martyrs, les églises St-Etienne et St-Serge qui dévoilent au visiteur d’extraordinaires mosaïques. Madaba conserve jalousement ses trésors antiques pour le bonheur des touristes, surtout des archéologues qui révèlent au fil du temps les splendeurs des mosaïques du parc archéologique de Madaba l’historique, l’exceptionnelle. Un véritable musée à ciel ouvert.

Image (207)

Madaba. Mosaïque du VIe siècle. © Prestige

Une civilisation millénaire pourtant tellement présente.

Sauvez le Jourdain, ce fleuve sacré!

Pourrait-il se trouver un jour à sec? Ce fleuve long de 645km prend sa source dans l’Hermon ou Jabal el Cheikh, traverse le lac de Tibériade pour venir se jeter dans la Mer Morte. C’est dans ses eaux que Jean-Baptiste immerge et que le Christ reçoit le baptême. Cependant les eaux du Jourdain sont détournées aujourd’hui par la Syrie, la Palestine et la Jordanie, soit pour l’approvisionnement en eau potable, soit pour l’agriculture. C’est la raison majeure de la baisse spectaculaire du niveau de la Mer Morte. Le visiteur reste bouche bée devant cette «rivière» polluée qu’il vient de découvrir au cours de son pèlerinage à ce site qui a vu la naissance du christianisme. Il est urgent que les autorités des pays sillonnés par le Jourdain trouvent enfin une solution radicale à ce phénomène avant de voir ce fleuve agoniser entraînant avec lui le dessèchement à petites doses de la Mer Morte. En attendant, faites-vous dorloter dans un spa branché, laissez-vous chatouiller par la douceur d’une brise marine, puis cédez à l’émotion devant l’époustouflant spectacle d’un soleil couchant, lançant ses derniers rayons sur les eaux endormies d’une mer qui ne vous veut que du bien. Pour que votre séjour ne soit que plaisirs et loisirs.