Angelo Bonati

Prestige N° 285, Juil-Août-Sept. 2017

Angelo Bonati, CEO d’Officine Panerai, raconte à Prestige sa conception du luxe ainsi que les nouvelles créations présentées durant le SIHH 2017. Design caractéristique et innovation technologique, dans le pur esprit Panerai.

 

Angelo Bonati CEO d’Officine Panerai © Officine Panerai

 

«Officine Panerai combine fidélité, tradition et innovation»

 

Vous êtes CEO de Panerai depuis 20 ans, et cette année le Guide Montres de Prestige fête son 20e anniversaire. Comment évaluez-vous l’horlogerie durant ces vingt dernières années? C’est une question difficile étant donné que certaines marques dans leur tentative de continuer à s’agrandir, cherchaient à créer de nouveaux produits juste pour se positionner sur le marché. De ce fait, elles se sont éloignées de leur origine, ce qui a été utile à certaines marques et nocif à d’autres. Raison pour laquelle la tendance actuelle consiste à présenter des produits qui soient cohérents avec la tradition de la marque.

Pensez-vous que ce repositionnement est dû à la crise? La crise produit toujours deux impulsions, non seulement dans notre domaine, mais aussi dans d’autres. La première impulsion est la créativité: la crise vous pousse à être créatifs, à proposer des choses différentes. De plus, la crise est un élément qui incite à la réflexion. Tant qu’il y a de la croissance chacun pense être le meilleur. Mais si tout à coup cette valeur s’effrite, il faut alors tout repenser, au risque de se retrouver en dehors du marché. Panerai a toujours été une marque solidement attachée à sa tradition. Toutefois, depuis l’an dernier, il y a une accélération en termes d’innovation technologique puisque le futur réside dans l’évolution.

Vous êtes passionné d’horlogerie et de voile, avez-vous réussi à combiner vos deux passions avec les courses Classic Yacht et récemment avec America’s Cup? J’ai eu la chance de faire un travail qui me plaît, c’est une chose essentielle. Je me suis retrouvé à développer une marque, à faire un travail très particulier. Je suis un homme chanceux tout en restant là où je préfère, alliant le business à la voile.

 

 

La montre Panerai LAB-ID, de la collection Luminor 1950. Edition spéciale de 50 pièces. Boîtier 49mm en carbotech, cadran noir profond, mouvement garanti 50 ans, réserve de marche de 72h, étanche à 10 bars. © Officine Panerai

 

 

En parlant de repositionnement et de changement de cap concernant les autres marques, Panerai est-elle restée fidèle à sa tradition? Nous tenons à rester cohérents. Si nous perdons la cohérence en essayant des changements divers, nos clients ne nous reconnaîtront plus. Panerai est une marque très caractéristique. Lorsque nous créons un nouveau produit, nous regardons tous les prototypes proposés, et ne gardons que celui qui reprend les codes de Panerai.

Pouvez-vous nous parler des innovations que vous avez introduites au SIHH, tel le BMG-TECH? La technologie et l’innovation représentent le futur de la marque. Nous avons présenté deux concepts importants en termes d’innovation. BMG-TECH nous permet d’avoir des boîtes presque inrayables, d’une impressionnante robustesse grâce à une matière innovante, avec une résistance assez élevée aux chocs et à la corrosion, de sorte que même si le mouvement se casse, la boîte ne s’abîme pas. C’est aussi un élément innovateur lié à ce principe qui nous permet d’avoir un poids plus léger par rapport aux montres traditionnelles. D’un autre côté, LAB-ID est notre concentré de technologie et d’innovation vu les caractéristiques de base: pas de lubrification, une boîte en carbone, un cadran en noir, deep black, avec tous les détails du mouvement… tout cela est très innovant. Le carbone de la montre est recouvert de nanotubes de carbone disposés de façon à absorber la lumière et à minimiser les reflets, ce qui donne un cadran d’un noir profond mettant en valeur les aiguilles et les index bleus. Nous sommes tellement sûrs de notre innovation que nous donnons 50 ans de garantie à un prix de 50.000 euros avec 50 pièces produites.

C’est du jamais-vu dans l’horlogerie? A un moment donné, Panerai a fait l’évolution concernant la taille. Actuellement nous faisons l’évolution dans la technologie. Ceci est dans la continuation de l’esprit Panerai.

 

 

© Officine Panerai

 

La montre Panerai Luminor 1950 Regatta oracle team USA. America’s Cup. © Officine Panerai

 

 

Quel est votre souhait pour l’industrie horlogère? Mon désir est de voir la marque Panerai progresser comme toujours, tout en s’affirmant dans le domaine horloger haut de gamme. Les différentes marques ont compris qu’il faut offrir des valeurs sûres.

Est-ce une marque de luxe au design simple qui s’éloigne du show off? Le show off n’est pas le luxe. Le luxe, c’est l’exclusivité. Quand vous allez sur des sites en ligne pour acheter des produits de luxe, quelle est votre compétence personnelle sur la question? Aucune, vous faites confiance à la marque. L’important est de savoir ce que nous achetons, car aujourd’hui nous risquons la banalisation.

Si vous deviez choisir une complication, laquelle choisiriez-vous? La plus simple. Nous avons fait des complications parce que nous sommes obligés de fournir à notre clientèle un produit qui lui permette de se différencier. Nous devons être toujours innovateurs.

Quels souvenirs gardez-vous de ces vingt dernières années? J’ai rencontré des personnes intelligentes, des génies qui m’ont enrichi. Mais j’ai rencontré aussi des mauvais et des jaloux… (rires)

Quel est votre dernier message à nos lecteurs? Achetez Panerai parce que c’est le meilleur produit. Propos recueillis à Genève par MARIA NADIM