Le Panthéon

Prestige N 257-258, Dec. 2014-Jan.2015

La splendeur de l’art antique

Le panthéon

© Prestige

La façade du Panthéon supporte la plus grande coupole de l’Antiquité. 19 siècles plus tard, elle tient le record mondial de portée des voûtes. L’inscription en latin dit: «Marcus Agrippa, fils de Lucius, consul pour la 3e fois, le fit construire.» Au milieu de la place de la Rotonde, l’Obélisque surmontant la Fontaine Renaissance.
 

Faisant partie du Centre historique de Rome, le Panthéon, situé sur la Piazza della Rotonda, était au départ un édifice religieux dédié à l’ensemble des dieux de l’Antiquité, en particulier à Mars et à Vénus. Construit suivant les ordres d’Agrippa en l’année 27 av. J.-C., dont le nom est gravé sur le portique d’entrée, il fut complètement détruit par deux incendies dans les années 80 et 110 et entièrement reconstruit sous le règne d’Hadrien vers l’an 125. Considéré comme le plus parfait des monuments subsistants, le Panthéon replonge le visiteur dans la magnificence et la gloire de la Rome antique. Il devient, en l’année 609, une église vouée à Sainte-Marie aux Martyrs, accueillant chaque année des millions de touristes.

Une majestueuse architecture

Le Panthéon est le plus grand monument de l’Antiquité resté pratiquement intact jusqu’à nos jours grâce à son entretien ininterrompu au fil des siècles. Il éblouit les voyageurs par son architecture qui déroge à la règle. En effet, alors que tous les temples antiques ont un plan circulaire, le Panthéon est entouré d’une colonnade rectangulaire bien que son plan soit circulaire. Son portique, comportant 16 colonnes de granit à chapiteaux de marbre, toutes provenant des carrières d’Egypte, soutient un plafond recouvert de bronze d’un poids de 225.000kg, enlevé par le pape Urbain VIII pour construire le baldaquin de la basilique Saint-Pierre. Une couverture de plomb les remplaça. Toutefois, les portes de bronze sont les seules qui sont restées intactes depuis leur première construction.

IMG_9119

© Prestige

Au niveau supérieur du mur circulaire, un décor du XVIIIe siècle en fausses fenêtres rehausse la beauté du cadre.

Au centre de la Place de la Rotonde, une jolie fontaine Renaissance

Est surmontée d’un obélisque

De l’époque de Ramsès II.

to add page 3 IMG_6105

© Prestige

Détails de la Fontaine
 

L’intérieur du Panthéon,

Un émerveillement à l’état pur

Au premier contact avec l’intérieur de ce majestueux édifice, le visiteur est ébloui par le travail colossal et artistique du lieu. La voûte qui s’inscrit dans une sphère parfaite de 43 mètres de diamètre et d’une hauteur égale à son diamètre, est nervurée sur le plafond par 140 caissons, -compartiments creux-, disposés sur cinq rangées ayant pour objectif d’alléger la coupole ainsi que le matériau. Le poids de la coupole est supporté par huit piliers massifs. Au centre, une calotte qui laisse entrevoir le ciel pour permettre à la prière de monter plus librement. Cette voûte céleste était considérée comme l’image de l’univers sous le contrôle de Rome. Une construction gigantesque due au savoir-faire des architectes romains qui avaient utilisé les techniques les plus élaborées de l’époque, et qui ont témoigné d’un génie exceptionnel. Plus de 19 siècles plus tard, la coupole détient le record mondial de longévité. L’empereur Phocas offre, en 609, le Panthéon au pape Boniface IV qui le consacre à la Vierge. L’édifice devient l’église Ste-Marie aux Martyrs qui accueillera les restes des rois et personnages tel Raphaël, l’un des artistes les plus populaires de tous les temps.

Au Panthéon reposent

Umberto et Marguerite de Savoie,

Le peintre Raphaël et bien d’autres.

IMGtombeau du roi_9106

© Prestige

Le tombeau d’Umberto II.

IMG_6051

© Prestige

L’orifice de 8m de diamètre est l’unique source de lumière directe.

Les caissons offrent à la voûte un merveilleux design.