Le Soleil: Source de vie, de santé et de beauté

Prestige N 262, Mai 2015

Depuis des milliards d’années, le soleil régit le monde dans lequel nous vivons. Sans ce soleil la terre n’existerait pas et nous de même. Toute vie sur terre est une réaction chimique qui brûle et transforme l’énergie du soleil. Que de phénomènes dans notre corps et dans notre esprit sont liés à l’action du soleil. Pendant des milliers d’années les êtres humains ont rendu un culte au soleil, comme étant le père de la nature. Les Egyptiens l’appelaient Râ, les Grecs Phébus et les Slaves Bog-Yarilo. Néanmoins ce sont les vacanciers ou plutôt les adorateurs du bronzage qui ont remplacé aujourd’hui les respectueux de cet astre. Toutefois les médecins nous rappellent sans cesse que le soleil n’est pas seulement une agréable source de chaleur et de bronzage, il peut aussi provoquer des maladies graves et même fatales. L’astre, de nos jours, n’est plus un divin, la prudence a pris la place du respect.

Untitled-1

 

Crèmes protectrices de Nuxe avec des indices de protection divers, afin de protéger la peau contre les agressions du soleil. Protection cellulaire anti-âge. © Nuxe.

Il est vrai que le soleil est condition de santé et de beauté, mais sa puissance est telle qu’avec quelques rayons de plus ou de moins, la santé cède à la maladie et la beauté se ruine. En fait, notre corps est une prodigieuse machine qui peut transformer en vie les radiations solaires. Comment?

  • Ces radiations transportent de l’énergie, condition même de toute vie. Le corps assimile cette énergie dont la première transformation se fait au niveau de la peau qui est à la fois une protection et un filtre. Tel est le rôle de cette surface qui ne laisse passer, quand tout est normal, que les rayons du soleil que l’organisme peut et doit utiliser, c’est-à-dire les radiations lumineuses, infrarouges et ultraviolettes.
  • La peau utilise d’abord les rayons lumineux du soleil. C’est le rôle de la rétine de l’œil qui est la station réceptive de ces rayons. Grâce à sa structure chimique, elle sélectionne les radiations nécessaires à la vue. La peau utilise également les radiations invisibles du soleil, en d’autres termes les rayons infrarouges qui donnent la chaleur, ainsi que les ultraviolets qui sont les véritables rayons de la vie. Ceux-ci sont métamorphosés en la précieuse vitamine D, indispensable à l’organisme. La vitamine D élève le taux de phosphore dans le sang et permet l’assimilation parfaite du calcium contenu dans les aliments de base. Ces rayons ultraviolets gagneront tout l’organisme par l’intermédiaire des vaisseaux capillaires courant sous la peau. Aussi, les ultraviolets, à travers la rétine, atteignent l’hypophyse dans le cerveau, (la glande régulatrice de toutes les autres glandes), dont ils stimulent le fonctionnement.

Y a-t-il un bon et un mauvais soleil?

Le soleil est-il donc un médicament ou bien un poison? En fait, c’est à la fois l’un et l’autre. Pour chaque individu il y a un bon et un mauvais soleil selon l’état de sa santé et de sa constitution.

Le Bon soleil

De toutes les thérapeutiques naturelles, le soleil est la plus simple et la plus universelle. Il redresse les os défaillants, détend les nerfs, apaise les douleurs, cicatrise les plaies et combat de nombreux microbes.

  • La cure solaire guérit souvent les maux. En effet, elle donne des résultats positifs et parfois déterminants dans le traitement des états opératoires. Elle consolide les fractures. Elle combat énergiquement les maladies de la peau comme les furonculoses, le psoriasis, ainsi que le rachitisme. Les rayons solaires agissent d’une manière spectaculaire sur l’état général des anémiques, des convalescents, des surmenés et des hypertendus. Des recherches ont prouvé que les ultraviolets apaisent les malaises provoqués par la grossesse et favorisent en même temps le développement de bébé au cours de son existence intra-utérine!
  • Le soleil aide à la pousse des cheveux. D’après les spécialistes, les cheveux et les poils poussent plus vite pendant les mois ensoleillés.
  • Le soleil produit la vitamine D. Il existe dans des villes industrielles du nord de l’Europe, et dans les bidonvilles d’Amérique du Sud, des générations de rachitiques. C’est la carence de soleil qui en est la cause. Elle prive l’organisme de deux éléments indispensables à sa formation: le calcium et le phosphore. Au contact de la peau, les rayons ultraviolets se transforment en vitamine D pour favoriser l’augmentation du calcium et du phosphore dans le sang.
  • Le soleil agit sur la circulation sanguine. Les infrarouges ont une action vaso-dilatatrice sur les vaisseaux capillaires courant presque à fleur de peau. Cette dilatation favorise, améliore et intensifie les échanges entre l’oxygène de l’air et le sang.
  • C’est grâce au soleil qu’il y a la pluie. Le soleil provoque l’évaporation des océans formant les nuages. Et c’est grâce au soleil qu’il y a des rivières, des lacs et des chutes d’eau qui créent l’énergie hydraulique et hydro-électrique.
  • C’est le soleil qui fait aussi la végétation. Les végétaux sont des usines chimiques qui transforment les rayonnements du soleil en éléments nutritifs indispensables à la vie. Cette transformation s’effectue grâce à la chlorophylle, une substance que contiennent tous les végétaux. La nature, selon les chimistes, intercepte les rayons lumineux qui inondent la terre et emmagasine cette force insaisissable en la transformant. Elle a recouvert la croûte terrestre d’organismes vivants qui captent les rayons solaires. Ces organismes sont tout simplement les plantes.
  • L’être humain se nourrit grâce au soleil puisque tous les aliments viennent directement ou indirectement des végétaux.

new_launch _4items

 

Shiseido, Global Sun Care. Les 4 nouveaux produits Experts Anti-Age Solaires de Shiseido vous procurent protection sous tous les angles pour votre peau; Résistants à l’eau, ils font avec elle un pacte de protection contre les UV; avec plus de 100 ans d’expérience, Shiseido apporte des solutions scientifiques performantes pour protéger votre peau. ©Shiseido

Le Mauvais soleil

Il est vrai que les habits blancs renvoient les rayons infrarouges mieux que les habits noirs, cependant les vêtements ne présentent jamais une surface assez plane pour jouer le rôle de réflecteur.

  • Les allergies solaires, comme l’urticaire et les démangeaisons, se manifestent par un accroissement de la sensibilité de la peau qui varie dans son intensité et sa forme selon la nature de la réaction. Il peut même en résulter des brûlures.
  • Le cancer solaire est dû à la multiplication des cellules de la peau favorisées par les rayons ultraviolets. Certains oncologues soutiennent que les rayons solaires ne sont pas cancérigènes comme beaucoup le pensent. Pour eux, le cancer a le rôle d’un révélateur. Sous l’action de ces rayons, les cancers de la peau en formation «explosent». Cette extériorisation permettrait de les détecter et de les soigner à temps. L’action du soleil serait dans cette hypothèse bénéfique. Précisons que le soleil des vacances ou des week-ends, sauf d’énormes excès, ne peut provoquer de cancer. Par contre, les marins et les travailleurs agricoles négligeant au cours des années de leur travail sous les rayons intenses du soleil, toute protection antiradiation, pourraient être victimes de ce cancer solaire.
  • L’insolation, un terme général qui désigne en même temps le coup de soleil et le coup de chaleur, est due généralement aux ultraviolets. •Le coup de soleil est une brûlure au premier ou au second degré provoquée par une exposition très prolongée. Les ultraviolets sont capables, entre midi et seize heures, d’attaquer violemment et en très peu de temps la couche superficielle et la partie profonde de la peau, l’épiderme et le derme. Il en résulte des rougeurs, et parfois des cloques. Lorsque les brûlures sont très étendues, elles peuvent s’accompagner de fièvre et de maux de tête. Cela nécessite certainement l’intervention d’un médecin. •Le coup de chaleur est, lui, dû aux infrarouges qui, élevant la chaleur atmosphérique ambiante et provoquant une augmentation de l’humidité, vont, chez l’individu fatigué ou soumis à une activité musculaire intense, entraver l’évacuation de la sueur et bloquer l’élimination des toxines. •L’insolation est un accident solaire grave. Ses symptômes sont facilement identifiables: soif intense, mal de tête, de thorax, bourdonnement d’oreilles, rythme cardiaque perturbé, faiblesse générale. Il existe des cas où l’insolé est fauché sans signes préalables. Il s’écroule et peut sombrer dans le coma. Son état nécessite d’urgence son transport à l’hôpital le plus proche.

Nuxe Sun After Sun Milk-AED105

Nuxe, lait fraîcheur après-soleil, aux fleurs d’eau et de soleil. Prolonge le bronzage, répare et apaise. Visage et corps. © Nuxe

Le bronzage

Une protection naturelle

Le bronzage n’est pas seulement le fait de s’allonger au soleil, de rougir et puis bronzer. Le phénomène est plus complexe, il se déroule en fait en plus d’une étape. Les rayons ultraviolets, les seuls qui provoquent le brunissement, attaquent la peau, traversent en zigzag l’épiderme et atteignent une de ses couches inférieures appelée «germinative». C’est là que vont s’élaborer des réactions biochimiques qui provoqueront le brunissement. Dans cette couche germinative, des cellules, sous l’action de l’énergie solaire, produisent une substance nommée mélanine, pigment brun possédant la propriété de tatouer les cellules épidermiques. C’est cette mélanine qui donnera une teinte sombre et recherchée depuis que Gabrielle Chanel inventa, dit-on, la mode des femmes bronzées.

C’est pour mieux résister à l’agression des rayons ultraviolets que la peau brunit. La mélanine qu’elle produit est un écran naturel contre ces rayons. Lorsque cette agression reste limitée, elle constitue un stimulant bénéfique: les combustions s’accélèrent, le système nerveux s’équilibre, les tissus s’oxygènent et les toxines sont neutralisées. En revanche, lorsque l’attaque des ultraviolets est violente et prolongée, tout l’organisme est menacé de dérèglements graves et parfois mortels.

  • Le bain de soleil est une aventure plus ou moins hasardeuse dans laquelle on ne peut se lancer sans une bonne protection. Comment se préparer au bronzage? Les dermatologues, pour nous permettre de résister efficacement aux ultraviolets, ont mis au point, outre les produits de soin protecteurs, des régimes simples destinés à préparer l’organisme à ce combat de l’été. Quinze jours avant l’exposition, ils conseillent d’éviter tout excès entraînant une fatigue du foie en recommandant de préconiser une bonne consommation de fruits frais et de jus de légumes.
  • Trop de soleil fait vieillir la peau. En effet, une préparation prudente au bronzage ne peut cependant protéger l’épiderme de la brûlure et du vieillissement prématuré de la peau. Le soleil, pris à haute dose et sans protection favorise sans aucun doute la naissance de rides.
  • Les huiles et crèmes sont indispensables. Pour se protéger contre ce vieillissement et pour échapper aussi aux brûlures solaires, l’écran naturel formé par la mélanine reste insuffisant. Il est impératif d’utiliser des crèmes ou huiles protectrices à base de dérivés salicyliques, anti-ultraviolets. Ces produits soignent et hydratent en même temps la peau, la protégeant ainsi du vieillissement prématuré. Elles constituent un filtre chimique arrêtant les rayons dangereux mais laissant passer les rayons bronzants.

Y a-t-il un âge pour mieux résister au soleil?

Le maximum de tolérance au soleil se situe curieusement vers 4 ans, mais aussi pendant l’adolescence et à l’approche de la cinquantaine. Les rayons ultraviolets n’ont pas les mêmes effets sur toutes les personnes.

Nuxe Sun Self Tanning Body- AED124 Make up for ever

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’action du soleil selon les régions

Le soleil méditerranéen rend optimiste, dit-on. Il est paisible et assez équilibré. Cependant c’est un soleil néfaste aux cardiaques car semble-t-il, les rayonnements anormaux agissent directement sur les vaisseaux sanguins et les artères en favorisant la formation de caillots sanguins obturant l’artère coronaire et provoquant l’infarctus. Ces rayonnements sont également mauvais pour les pulmonaires, les obèses et les sujets trop maigres. Il est en revanche excellent pour apaiser les surmenés intellectuels, les nerveux et les fébriles.

Le soleil du Nord est riche en ultraviolets, il convient aux anémiques, aux surmenés physiques, aux adolescents perturbés par la puberté. Il est déconseillé aux nerveux.

Le soleil des montagnes de plus de 1.200m d’altitude est absolument contre-indiqué aux cardiaques, aux hypertendus et aux néphrétiques. Il est par contre parfait pour les anémiés, les mélancoliques, les asthmatiques, les malades du poumon, pas les tuberculeux.