L’amour encore et toujours

Prestige N° 271, Février 2016

Spécial St-Valentin

Célébrée le 14 février, la Saint-Valentin est la fête de l’amour et des amoureux, une fête relativement récente mise à la mode par les Américains aux quatre coins du globe. L’amour clamé, extériorisé, aurait-il fait son apparition dans le monde moderne? Non, il a toujours existé et il existera toujours. La Bible parle de l’amour d’Abraham pour Sarah, de Jacob pour Rachel, de Samson pour Dalila, de David pour Bethsabée et de la passion de la femme de Putiphar pour Joseph.

«Je suis toi et tu es moi, nous ne faisons qu’un», se disent les vrais amoureux qui sentent entre eux une affinité profonde, une substance commune allant au-delà de leurs personnes conscientes. L’amour les rend malléables, les fond ensemble, les transforme et les soude. Aristophane évoque cette expérience extraordinaire dans «Le Banquet» de Platon, estimant que les humains formaient autrefois une unité indivisible que Zeus a séparée en deux parties, l’une toujours à la recherche de l’autre moitié perdue… Voulant connaître l’avis 2016 des Libanais au sujet de la grande fête de l’amour, nous avons écouté et noté les réponses du cœur, vous soumettant ces opinions spéciales St-Valentin. A vous, avec amour…

L’ambassadeur Hassan Khalil et Roula Dia:

une double fête avec roses et poème en prose

2

© D.R.

Son Excellence Hassan Khalil Dia, ambassadeur du Paraguay et son épouse Roula forment un couple très uni, mariés un 14 février au Liban, il y a 19 ans. «La Saint-Valentin est une grande fête pour nous, elle coïncide avec notre anniversaire de mariage, disent-ils en chœur. Nous la célébrons avec nos quatre enfants qui constituent le fruit de notre amour, notre espoir et notre objectif principal.» Le 14 février, Fatima, Hadil, Celyn et Ali Dia offrent chacun une rose blanche à leur mère alors que Monsieur l’ambassadeur présente une rose rouge à sa femme qu’il accompagne d’un poème en prose où il lui exprime tout son sentiment, ses émotions et sensations. Pour SE Hassan Khalil Dia, «l’amour vrai est serein, il est synonyme de quiétude et d’harmonie. Quand la relation est sérieuse et profonde, on veut être avec l’autre tout le temps, dans les moments heureux et moins beaux, on ne se sent bien qu’à ses côtés, qu’avec lui, en paix, en osmose…»

 

Rony et Samia el Saouda: dîner romantique

en tête-à-tête mais pas de cadeaux

1

© D.R.

L’amour, c’est «ce» qui unit deux personnes différentes, un sentiment merveilleux qui cimente le couple» disent à l’unisson Rony et Samia el Saouda. Lui est ingénieur, elle diététicienne, ils sont mariés depuis quatre ans. Rony viendra de Riyad où il travaille pour célébrer la Saint-Valentin avec Samia au Liban. «Bien que l’on puisse fêter l’amour tous les jours, c’est beau de lui consacrer un jour avec un grand J comme toutes les autres fêtes. Le dîner romantique en tête-à-tête est nécessaire, faisant étinceler les émotions premières.» Echange de cadeaux? «Pas vraiment, répond Samia, car cela ferait basculer cette fête sublime du côté commercial.»

 

Norma Habis lance son CD «Au fil du temps»

pour la fête de l’amour

FullSizeRender

© D.R.

Poète, peintre et pianiste, Norma Habis estime que la Saint-Valentin «est le renouvellement de l’amour envers les personnes chères et la beauté de la nature.» Aujourd’hui seule, elle fait partager l’amour qu’elle porte au fond de son être avec les amoureux de la belle musique, à travers son CD intitulé «Au fil du temps» qu’elle lance à l’occasion de la Saint-Valentin et qui est déjà disponible dans toutes les branches de «Virgin Megastore». Le CD est une variété de mélodies et de rythmes joués par Norma, 11 différentes compositions de musique ­(Encens et jasmin, Douceur infinie, Demain à l’aube, Dialogue de sourds…) faites pour un tête-à-tête en amoureux, pour danser slow et tango, pour calmer les nerfs, pour rêver au coin du feu. «C’est mon état d’âme qui m’inspire, qui commande mes doigts sur le clavier» confie la sensible Norma ou «Nana» laquelle dédie son ouvrage à ses enfants, à ses amis et à tous ceux qui aiment la musique romantique. Tant que le flux y est, à quand le recueil de poèmes, chère Norma?

 

Marcello et Samia Khoury:

unis pour le meilleur et pour le pire

3

© D.R.

L’amour, c’est lorsqu’on se sent «soudé à l’autre» dans les moments heureux et moins heureux de la vie; c’est se compléter, vivre main dans la main les joies, les peines, les difficultés; c’est ce flux qui fait que l’on se sent fortement uni à l’autre pour le meilleur et pour le pire» déclarent Marcello et Samia Khoury mariés depuis cinq ans. «La Saint-Valentin, nous la passerons cette année à la maison avec nos fils Charbel et Anis. L’échange de cadeaux est obligatoire, il «matérialise» notre amour.»

 

Jo et Mireille Maalouf:

«La St-Valentin? Continuer à croire et espérer dans l’amour»

image

© D.R.

Pour l’ingénieur Jo Maalouf et sa femme l’avocate Mireille qui fêteront bientôt leurs noces d’argent, la Saint-Valentin est l’expression magnifique de la continuité d’espérance dans l’amour. Jo confie: «Neuf ans durant, Mireille venait passer une dizaine de jours, au mois de février à Abu Dhabi où j’étais installé, afin que nous fêtions ensemble la Saint-Valentin et mon anniversaire qui tombe le 11 février. Sortie au restaurant et échange de cadeaux constituent des constantes, des inconditionnels pour nous. Un rituel qui se poursuivra cette année si Dieu veut dans le prochain pays où je me rendrai pour mon travail.»

 

Nadim Nehmé: une fête commerciale

Pour  le pharmacien Nadim Nehmé, célibataire, la Saint-Valentin n’est qu’une fête commerciale! «Je ne l’ai jamais célébrée de cœur, j’y étais contraint quelquefois», confie-t-il. L’amour? «L’indispensable de l’existence». Comment se traduit-il? «Lorsque nous éprouvons le besoin de tout partager avec notre partenaire, formant avec lui une collectivité compacte, un «nous» solidaire; lorsque sa présence nous manque terriblement quand il est absent, qu’il nous devient indispensable».