Les difficultés de la Presse et les Solutions

Prestige Nº 273, Avril 2016

 

untitled-2

 

 

 

Tous les médias en général et spécifiquement la presse écrite vivent aujourd’hui une période très critique de leur histoire. Plusieurs facteurs entrent en jeu. D’abord une crise économique internationale à laquelle vient s’ajouter au Liban une crise géopolitique qui entraîne une récession que n’a jamais connu le pays même durant les plus âpres années de la guerre. Ensuite arrive la globalisation avec l’avènement de la connexion numérique qui révolutionne tout le concept de transmission des nouvelles. La rapidité de l’envoi des news par internet est impressionnante et permet de se passer de la presse écrite et même de la télé. Néanmoins le développement du numérique est en période de progression et n’a pas encore atteint son seuil optimal. Nous assisterons dans les prochaines années à des changements étonnants. Où sera la place de la presse écrite dans tout ce bouleversement? Cette presse qui a vécu la révolution de la radio puis de la télé et actuellement du numérique, restera toujours présente. Car si la rapidité de la communication est importante, la pérennité et l’analyse de la nouvelle demeurent la mission de la presse écrite. Au Liban, l’Etat devrait l’exonérer des taxes, lui créer un pool de subvention pour lui permettre de survivre durant cette période transitoire au lieu de lui mettre des bâtons dans les roues avec de nouvelles lois restrictives.                  MARCELLE NADIM