La Bavière

Richesse de Palaces et Beauté de Places

Reportage Pr Bassam Lahoud

 

A l’heure des fêtes, le voyage est toujours le bienvenu surtout si la destination est propice aux festivités réjouissantes et enrichissantes. C’est dans ce cadre que Pr Bassam Lahoud a effectué un voyage en Bavière. Il présente à Prestige des instantanés saisissants de beauté, lors d’une longue escale à Munich et Bad Tölz.

 

 

l1240366

Le palais de Nymphembourg, à partir du lac situé à l’entrée. © Prestige/ Photos: Pr Bassam Lahoud

 

 

Le palais de Nymphembourg à Munich

Avec le parc qui le jouxte, le palais de Nymphembourg, littéralement le château de la nymphe, représente aujourd’hui une des curiosités les plus connues d’Allemagne. Erigé entre 1663 et 1664, il fut autrefois la résidence d’été des princes-électeurs et des rois de Bavière. Le bâtiment central, qui est le plus ancien, est l’œuvre d’Agostino Barelli. Il a été commandé dans le style d’une villa italienne, par le prince-électeur Ferdinand Maria de Bavière, en cadeau à son épouse Henriette-Adélaïde de Savoie, à l’occasion de la naissance de son fils Maximilien-Emmanuel. Celle-ci dédia la résidence à la déesse romaine de la Végétation et à ses nymphes, ce qui explique le nom du château. Au fil du temps, le palais a été agrandi et transformé, notamment par l’ajout d’ailes latérales, des écuries et d’une orangerie. A partir de 1715, quatre pavillons furent ajoutés au bâtiment historique par Joseph Effner. Terminé en 1730, l’aménagement circulaire, le Schlossrondell, devant l’aile principale était considéré à l’époque comme une merveille architecturale.

 

 

 

l1240777

© Prestige/ Photos: Pr Bassam Lahoud

 

 

La Marienplatz ou Place de Marie

De style gothique, la Marienplatz, nommée ainsi d’après une colonne mariale érigée en son centre pour célébrer la fin de l’occupation suédoise, est dominée par le nouvel Hôtel de ville, construit entre 1867 et 1909. Sa façade possède des caractéristiques en pierre et sa tour de 260 pieds est de style néogothique. Son carillon sonne à midi et à 17h, et bouge grâce à des personnages animés représentant une joute, un tournoi de chevaliers et des danseurs. A côté de l’Hôtel de ville se trouve l’église de la Marienplatz. Dans les marchés du Moyen Age, des tournois ont eu lieu sur cette place de la ville. Aujourd’hui, la tour de la nouvelle mairie a été inspirée par ces tournois et attire des millions de touristes par an. La zone piétonne entre la place Karlsplatz et la Marienplatz est très animée avec ses nombreux magasins et restaurants. La saucisse blanche munichoise est la spécialité culinaire la plus connue de la capitale bavaroise, elle aurait été créée dans l’auberge Zum ewigen Licht, sur la Marienplatz, par Sepp Moser, un cuisinier de Munich.

 

 

La cathédrale Notre-Dame de Munich

C’est la plus grande, située dans le centre de la ville, sur la Frauenplatz. Elle a remplacé une église plus ancienne du XIIe siècle, construite en 1468 par Jörg von Halsbach. La cathédrale a subi de très graves dommages pendant la Seconde Guerre mondiale, et sa restauration fut achevée en 1994. Les deux tours, achevées en 1488, sont surmontées des célèbres dômes qui datent de 1525. Leur conception a été copiée du Dôme du Rocher à Jérusalem, d’inspiration byzantine. On pense qu’il s’agit d’une représentation du Temple de Salomon.

 

L’église Saint-Pierre

Dédiée au premier apôtre, elle a été construite au XIIe siècle. La première église était en bois, suivie d’une église romane à trois nefs et deux tours, et enfin celle-ci qui a été consacrée en 1190 par l’évêque de Freising, Othon de Berg. Elle est restaurée en style gothique après un incendie qui brûla, le 14 février 1327, le tiers de la ville. Le haut chœur gothique date de 1368 et les deux tours à moitié écroulées laissent la place à un clocher central en 1386. Après la Guerre de Trente Ans, le clocher est coiffé d’une haute flèche de 92 mètres et le chœur est réaménagé en style baroque. Johann Baptist Zimmermann redécore l’intérieur, avec des plafonds en style rococo entre 1753 et 1756. Quant à Erasmus Grasser, il est l’auteur de la statue de saint Pierre du maître-autel.

 

 

l1230652

© Prestige/ Photos: Pr Bassam Lahoud

 

 

Le Théâtre national,

Nationaltheater, à Munich

C’est le lieu de résidence du Bayerische Staatsoper, Opéra d’Etat de Bavière et du Bayerische Staatsballett, Ballet d’Etat de Bavière. Le bâtiment, situé sur Max-Joseph-Platz, est un édifice d’architecture néoclassique construit sensiblement sur les plans du théâtre de l’Odéon à Paris. La construction débute en 1811 et le théâtre est inauguré en 1818. Détruit par un incendie en 1823, il est reconstruit en 1825. Lors de la Seconde Guerre mondiale, le théâtre est bombardé et détruit. Sa reconstruction dura de 1958 à 1963. La capacité de la salle est de 2.101 places.

 

 

 

l1230883

© Prestige/ Photos: Pr Bassam Lahoud

 

 

l1240783

L’intérieur du fameux restaurant pub Augustiner sur la Marienplatz. © Prestige/ Photos: Pr Bassam Lahoud

 

 

Bad Tölz, au cœur du Tölzer Land

Sa renommée date du XIIe siècle. Bad Tölz-Wolfratshausen, d’une superficie de 30.8km2, dans le district de la Haute-Bavière, est une ville de 19.000 habitants, dans la vallée de l’Isar, le long du fleuve du même nom qui l’arrose et qui offre de magnifiques panoramas sur les Alpes et le Tyrol. Destination touristique incontournable à partir de Munich, Bad Tölz est une station thermale dotée du meilleur parc aquatique de la région, Alpamare, et parsemée d’hôtels, de musées et de restaurants, sans oublier les nombreuses églises et paroisses. Son patrimoine architectural est remarquable. Le centre Marktplatz dynamique et commerçant, est constitué de belles demeures de style baroque, aux façades décorées de magnifiques peintures ou sculptures. De nombreux vestiges qui marquent son histoire ont été restaurés. Entre 1937 et 1945, elle a accueilli le SS-Junkerschule Bad Tölz, un centre de formation pour les officiers de la Waffen-SS. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, le centre est utilisé comme base pour le premier bataillon de l’Armée américaine, jusqu’en 1991. Bad Tölz a également vu naître en 1956, le Tölzer Knabenchor, un chœur de garçons qui a acquis une notoriété internationale dans les années 1980, et en 1987, le fameux Groupe Bananafishbones.

 

 

l1240195a

La rue principale de Bad Tölz, visitée essentiellement durant les fêtes de Pâques par les habitants de Munich. © Prestige/ Photos: Pr Bassam Lahoud

 

                                Bad Tölz, petite ville d’une grande richesse

 

 

l1240164

Détail d’une maison de Bad Tölz avec des fresques, style caractéristique de la ville. © Prestige/ Photos: Pr Bassam Lahoud