Healing Lebanon par Zena el Khalil

Zena el Khalil debout à côté de l’une de ses œuvres.

 

 

Beit Beirut, cette bâtisse construite par l’architecte Youssef Aftimos en 1924, relique de notre guerre, accueille pendant 40 jours l’exposition multidisciplinaire de  Zena el Khalil «Sacred Catastrophe Healing Lebanon», sous le patronage de la municipalité de Beyrouth et de l’Institut culturel italien.

Depuis le début de sa carrière, Zena est concernée par les graves blessures que laisse la guerre et convaincue qu’elles peuvent être guéries par des interventions artistiques. Son projet actuel «Sacred Catastrophe: Healing Lebanon» qui reflète les préoccupations de l’artiste, comprend des œuvres artistiques visuelles et des performances, créées pour faire revivre des espaces mutilés dans l’espoir de transformer Beyrouth en une cité de lumière et de paix.

L’exposition et intervention multidisciplinaire de Zena el Khalil «Sacred Catastrophe: Healing Lebanon», sera ouverte au public, à Beit Beirut, pour 40 jours, incluant les dimanches, et débutant le 18 septembre à 18h.