Saly Greige Vive La Mariée

Prestige N° 269-270, Déc. 2015 – Jan. 2016

Elle a troqué sa couronne de Miss Liban 2014 contre un long voile blanc… Femme comblée, Saly Greige s’est unie pour la vie à Antoine, l’homme qu’elle aime depuis leur première rencontre. Femme engagée, elle continuera à défendre les droits de la Femme. En exclusivité, Saly partage avec les lecteurs de Prestige son album de mariage, et se confie sur son expérience de reine et ses projets.

Saly-Greige-Wedding-Tony-Ward-Candid-Images-6

© Archives Saly Greige / photo: Candid Image

Félicitations Saly! Que ressentez-vous en tant que nouvelle mariée? Merci! Je trouve cela merveilleux. C’est certes un bouleversement dans nos vies, mais un bouleversement positif. Le fait de changer de pays et partager tout avec une autre personne est une énorme démarche à faire dans la vie. Toutefois, si vous aimez cette personne, cette démarche ne sera que fantastique.

Les préparatifs et l’organisation de votre mariage vous ont-ils stressée? Certainement, c’est fort stressant d’organiser un mariage mais heureusement je n’étais pas seule. Myriam Khoury (Intertwine), l’organisatrice de mariages qui a beaucoup facilité les préparatifs, m’était d’une aide précieuse. Le jour J, j’étais très nerveuse, et ce n’est qu’à la vue de mon mari que je me suis calmée. C’est un drôle de sentiment que je n’arrive pas à expliquer…

Y a-t-il eu des larmes? Pas de larmes, c’était un jour de bonheur!

Pourquoi avez-vous choisi le créateur Tony Ward pour votre robe de mariée? Durant cette année en tant que Miss Liban, j’ai eu l’occasion de porter des robes signées Tony Ward, elles sont toutes aussi élégantes que simples, et c’est ce que j’aime. En ce qui concerne ma robe de mariage, j’avais essayé plusieurs avant de la choisir. Bien qu’elles soient toutes l’une plus belle que l’autre, il y a toujours cette robe qui reflètera vos sentiments de mariée. C’était La Robe qui m’était destinée.

Comment avez-vous rencontré Antoine, votre mari? Nous nous sommes rencontrés par l’intermédiaire de sa famille, sa sœur qui est une amie à moi et sa mère que je connais bien. Dès que je l’ai vu, j’ai su que c’était l’homme avec qui je passerai le restant de ma vie.

Comment et où il vous a fait sa demande? Nous étions dans l’ambiance romantique d’un restaurant italien dans la banlieue de Beyrouth. Ses yeux qui brillaient me rendaient quelque peu positivement nerveuse. J’étais curieuse de savoir ce qui se passait dans son esprit. Je n’avais pourtant pas pensé à une demande en mariage, mais j’éprouvais ce sentiment au fond de moi que je ne saurai expliquer. Puis il prit mes mains entre les siennes, me regarda avec un tendre sourire et me proposa d’avancer encore plus notre relation. J’étais aussi surprise qu’heureuse! Nous avons immédiatement fixé les dates des fiançailles et du mariage. C’est ce que j’ai toujours souhaité, une véritable demande en mariage!

Saly-Greige-Wedding-Tony-Ward-Candid-Images-10

Tendre complicité. Saly et Antoine après la cérémonie religieuse au monastère Notre-Dame de Balamand. © Archives Saly Greige / photo: Candid Image

«Dès que je l’ai vu, j’ai su que c’était l’homme avec qui je passerai le restant de ma vie…»

C’est difficile d’être Miss Liban et d’avoir un fiancé? Ce n’était pas un problème puisque Tony (qui habite Dubai, ndlr) ne venait que les weekends. De ce fait, les nombreux événements ne coïncidaient pas avec nos agendas respectifs. Si jamais cela se produisait, il était compréhensif et m’accompagnait.

Racontez-nous votre année en tant que Miss Liban, les hauts et les bas. C’était une belle expérience. Les hauts étaient plus nombreux que les bas. J’ai eu l’occasion de rencontrer énormément de personnes, j’étais impliquée dans de nombreux événements qui m’ont offert maintes perspectives. J’ai fait beaucoup de voyages à travers le monde où j’ai pu refléter la belle image du Liban sous différentes formes. Cependant j’ai passé un bien mauvais quart d’heure avec l’incident du selfie, c’était parmi les mauvais moments de cette année, mais cela a renforcé ma personnalité…

Lors de votre élection, vous avez endossé la cause des droits de la Femme. Qu’est-ce qui a été accompli? J’ai travaillé sur différents projets, allant de discussions avec des femmes en détresse, à assister à des événements autour de la femme dans les villages et les municipalités jusqu’à promouvoir cette cause sur le plan international à Londres et à Miami.

Saly-Greige-Wedding-Tony-Ward-Candid-Images-3

© Archives Saly Greige / photo: Candid Image

Qu’est-ce qui reste à faire d’après vous? Le fait de défendre les droits de la Femme pour lui permettre une vie heureuse, dépourvue de violence domestique, reste un combat continu, qui, hélas, n’a pas de date limite. Mon souhait est de voir toutes les femmes du Liban et du monde unifier leurs positions pour trouver une solution définitive à ce problème.

Etait-ce difficile de trouver un équilibre entre vos responsabilités et votre vie personnelle? En fait ce n’était pas aussi difficile de trouver cet équilibre. J’ai consacré mon année de Miss Liban à remplir mon rôle en tant que tel, mais ceci ne m’a nullement empêchée de passer du bon temps avec mes amis, ma famille et Tony assurément.

Vous qui prônez les droits de la Femme, comment répondez-vous aux critiques qui disent que les compétitions de beauté réduisent les femmes à leur physique? Aucune compétition de beauté ne peut réduire la femme à juste son physique. Par contre, les responsables de la compétition ont le devoir de choisir la jeune fille capable de représenter son pays à travers le globe. Ils recherchent chez elle une certaine harmonie entre beauté, intelligence, charisme et personnalité.

Saly-Greige-Wedding-Tony-Ward-Candid-Images-1

© Archives Saly Greige / photo: Candid Image

«Puis il prit mes mains entre les siennes, me regarda avec un tendre sourire…»

Etes-vous prête à fonder une famille? Nous voulons bien sûr fonder une famille… Mais pour l’instant, je me concentre à passer du temps avec mon mari et à développer ma carrière.

Quels sont vos projets? Comme je rejoins Tony à Dubai, je prends mon temps pour bien m’installer et connaître la ville. De plus, je projette de poursuivre mon soutien aux institutions caritatives locales dans leurs futurs événements.

Comment évaluez-vous l’année 2015 qui touche à sa fin? 2015 est l’année qui m’a tant donné et qui marquera ma vie pour toujours.

Quelles sont vos résolutions pour la nouvelle année? Etre plus positive et plus énergique.

Que souhaitez-vous pour Noël? La santé et la prospérité à ma famille et au monde entier.

Un message à nos lecteurs? Peu importe où vous vous trouvez, rappelez-vous de toujours garder le Liban dans votre cœur. C’est notre pays et nous devons le protéger et en être fiers. Propos recueillis par MARIA NADIM

RalphHneine-MissLebanon_TW-41

Saly a choisi une robe couture signée Tony Ward, en gazar de soie brodé avec des fils de soie se terminant par une traîne cathédrale, et qui a nécessité 380 heures de travail. © Archives Saly Greige / photo: Candid Image

Plus de 150 heures de travail ont été nécessaires juste pour les broderies.

Antoine est-il jaloux? Non!

Et vous? Parfois…

Quelle est la qualité que vous aimez le plus chez Antoine? Son assurance.

Quel est votre défaut principal? Je prends à cœur des choses insignifiantes…

Quelle est votre idée du bonheur parfait? L’autosatisfaction.

Votre plus grande peur? J’ai peur du vide.

Si vous pouviez changer quelque chose en vous…Mon incapacité à cacher mes émotions.

Quel talent auriez-vous souhaité avoir? J’aurais aimé chanter.

Qu’appréciez-vous le plus chez vos amis? Leur loyauté.

Votre définition de l’élégance? La simplicité.

Votre look pour la journée? Une chemise et un jean.

Votre look pour un dîner en tête à tête avec votre mari? Des talons et une robe.

Quels sont vos secrets de beauté? Le repos, une alimentation saine et du sport.

L’amour est…Le respect mutuel.