Dr Lina Dada

Prestige N 287-288, Déc. Jan. 2018

 

«Le succès consiste à vouloir toujours faire le bien»

Dévotion, bonté, amour… Respectueuse de ces grandes valeurs morales familiales qui lui ont été inculquées dès son enfance, Dr Lina Dada, chirurgienne-dentiste, mère de famille et présidente-fondatrice de l’Association caritative Ajialouna, relate à Prestige son histoire avec la réussite.

 

Dr Lina Dada. © Archives Dr Lina Dada

 

 

Vous êtes chirurgienne-dentiste, et vous êtes, depuis 1995, présidente-fondatrice de l’Association Ajialouna qui vient en aide aux personnes défavorisées. Qu’est-ce qui vous a poussée à créer cette association? Plusieurs facteurs m’ont poussée à fonder Ajialouna: la misère, le manque et le besoin dans lesquels vivent un grand nombre de Libanais à cause de la guerre.

En 2015, vous avez lancé la campagne «Hotline Health Service».En quoi consiste-t-elle? «Hotline Health service» a été lancée pour aider les cas médicaux critiques qui demandent un accord rapide, coûte que coûte, et quelles que soient les dépenses à couvrir.

Quelle expérience avez-vous acquise avec Ajialouna? Une persévérance et une patience illimitées pour accomplir les objectifs que je me suis fixés.

Quels sont les défis que vous avez réussi à relever durant toute cette période? Ne pas réussir dans mon initiative, c’était déjà un grand défi pour moi, et les conseils que ma mère me prodiguait me poussaient à ne pas désespérer quelles que soient les difficultés.

Aujourd’hui nous assistons à une prolifération d’associations caritatives au Liban. En quoi Ajialouna se distingue-t-elle des autres? Pour subvenir aux multiples besoins, Ajialouna a créé de nombreuses activités dans les domaines éducatif et médical, et l’autonomisation des femmes. A l’instar de Cœur de miel/Eat to Donate; Life Petals pour les enfants atteints de cancer; Tomooh, avec Pepsico pour assurer des bourses universitaires; Ramadan projet et Iftar Min Aleb; Dîner de gala annuel; Participation au Marathon. Notre slogan reste toujours «We live to give».

En tant que mère de famille et dentiste, comment réussissez-vous à allier votre profession et votre vocation humanitaire à Ajialouna? Je réussis à allier les deux fonctions en répartissant convenablement mes deux occupations. L’important est de savoir organiser notre journée.

Le rôle de votre mari, également médecin, dans votre carrière? Mon mari m’a toujours encouragée et ses incitations m’ont poussée à aller toujours de l’avant. C’est lui qui m’a aidée à prendre la responsabilité de la gestion de mon travail privé.

Quelle est la femme idéale à vos yeux? A mon avis, la femme idéale est celle qui réussit à faire beaucoup de bien envers les autres.

Que représente votre mère pour vous? Ma mère est pour moi ce mot magique qui représente la dévotion, la bonté, l’amour, et la crainte du Bon Dieu.

Le secret du succès à votre avis… Le secret du succès réside dans le fait de ne pas laisser les difficultés nous décourager, d’être toujours solidaires et de vouloir faire le plus de bien possible.

Le bonheur pour vous, c’est… Le bonheur pour moi c’est de voir mes efforts alléger le malheur des nécessiteux, et de réussir à leur redonner espoir.